Mediaterre

Eau

   

Protéger les bassins hydrographiques en Méditerranée



  • Bien que nous ne soyons sans doute pas encore directement exposés à toutes ses conséquences en tant que citoyens européens, le réchauffement climatique mène progressivement le monde vers une impasse. Parmi ses effets les plus dévastateurs, et probablement les plus documentés, citons ceux liés à l'eau. En jetant un oeil aux actualités, il apparaît que l'Europe n'est pas épargnée: certains de nos écosystèmes les plus fragiles et précieux, les bassins hydrographiques, sont régulièrement menacés par des phénomènes climatiques extrêmes. Les sécheresses et les inondations touchent des centaines de milliers de personnes chaque année. Et malgré ses efforts continus, la science est toujours à la traîne.

    Le projet BEWATER, financé par l'UE, est la dernière initiative paneuropéenne se penchant sur le problème de la sécheresse dans les bassins hydrographiques. Le consortium du projet, qui comprend 12 partenaires dont des centres de recherche, des entreprises, des ONG et des institutions européennes, vise à identifier les options d'adaptation durables de gestion de l'eau dans les régions les plus vulnérables de la Méditerranée. Il mènera des études de cas en Catalogne, à Chypre, en Slovénie et en Tunisie, dans le but de renforcer la "résilience sociétale" aux impacts du changement planétaire.

    "Nous sommes aujourd'hui sur ??le point d'aborder la première étape des processus participatifs dans chacune des études de cas sur les bassins hydrographiques; nous cherchons à impliquer la société dans une discussion sur les utilisations actuelles de l'eau et leurs problèmes connexes en nous concentrant particulièrement sur ??les impacts attendus du changement climatique à l'échelle du bassin hydrographique", explique la coordinatrice du projet, Anabel Sanchez, du Centre de recherche écologique et d'applications forestières (CREAF) en Espagne.

    Les prévisions actuelles pour la région euro-méditerranéenne sont une augmentation de la pénurie d'eau et de la sécheresse, causant d'importantes pertes socio-économiques ainsi que des dommages environnementaux. Le consortium est d'avis que l'association d'une sensibilisation renforcée, d'un apprentissage mutuel et d'une responsabilité partagée entre la société civile et les parties prenantes est essentielle pour assurer le succès des stratégies d'adaptation et leur mise en oeuvre.

    Cette approche ascendante, qui s'appuie sur la participation active de la société dans les stratégies d'adaptation relatives à l'eau dans le contexte du changement planétaire, marque réellement la particularité du projet BEWATER. Les participants au projet espèrent que leurs travaux se traduiront par la formulation de politiques d'adaptation efficaces qui sensibiliseront les populations locales aux enjeux de la gestion et de l'utilisation de l'eau. La méthodologie du projet BEWATER intègre également des processus physiques, écologiques, sociaux et de gestion qui devraient permettre d'obtenir des résultats d'intérêt national et international.

    La réunion de lancement du projet BEWATER a eu lieu du 13 au 15 janvier dernier. Le consortium a utilisé des techniques participatives pour définir les méthodes de travail, trouver un accord sur une langue commune et identifier les enjeux liés à la mise en oeuvre efficace du projet. Une visite de terrain dans le cadre de l'étude de cas dédiée au bassin hydrographique de La Tordera, en Espagne, a également permis aux partenaires de constater et d'entendre directement des parties prenantes locales les enjeux découlant des pratiques de gestion de l'eau dans les zones de bassins hydrographiques.

    Le projet BEWATER est financé au titre du septième programme-cadre (7e PC) de la Commission européenne dans le cadre de l'initiative "La science dans la société". Il prendra fin en mars 2017.

    Source : CORDIS
    Copyright © Communautés européennes, 2014
    La Commission des Communautés européennes, ni aucune personne agissant en son nom ne peut être tenue responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations ci-jointes. Ces informations proviennent du service communautaire d'information sur la R&D (CORDIS). Les services CORDIS sont hébergés par le serveur CORDIS à Luxembourg - http://cordis.europa.eu/ . L'accès à CORDIS est actuellement gratuit. 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0