Mediaterre
   

Journée mondiale de l'Enseignant : des interrogations sur la profession enseignante



  • Par: Agnès Béatrice BIKOKO et Paul OMBIONO

    Célébrée chaque année le 05 octobre à travers le monde, la journée mondiale de l’Enseignant défraie chaque fois la chronique au Cameroun : Ce sont des festivités ça et là et de grandes réjouissances. L’un des éléments le plus marquant de la préparation de cette célébration chaque année reste incontestablement le tissu pagne que les enseignants doivent arborer ce jour, toute autre manifestation ne peut retenir véritablement leur attention.

    Cette attitude soulève plusieurs interrogations : A quoi servent les enseignants camerounais ? Pour qui roulent-ils ? Ont-ils la conviction de jouer un rôle essentiel dans le progrès de l’éducation et de contribuer sensiblement au développement de l’homme et de la société ? N’opèrent-ils pas par procuration dans la transformation continue de la société camerounaise en un auxiliaire efficace des puissances gouvernantes ? Près de 60 ans après l’indépendance d’un Cameroun de plus en plus enraciné dans le sous-développement, ne constituent-ils pas finalement une véritable plaie pour la Profession Enseignante, par nature lumineuse et positive ? A quel traitement doit donc être soumise la condition du personnel enseignant au Cameroun, à la valorisation ou à la revalorisation ?
    Les camerounais en général, les enseignants en particulier doivent franchement s’interroger sur le rôle de l’enseignant dans notre pays. Le 05 octobre doit être pour tous le point de départ de cette réflexion qui détermine l’avenir de notre pays : un sens ou un non-sens de celui-ci dans la dynamique du 21ème siècle.

    Le pagne il est vrai est très beau ! S’il était offert aux enseignants ce serait encore trop beau ! Mais que non, il faut débourser au moins six mille francs CFA pour se l’approprier. La réflexion débutera à quel moment ? Il importe par conséquent que cette journée soit au Cameroun une journée de manifestations communes : Etat, famille, enseignants, élèves pour des échanges constructifs permettant la mise sur pied à terme d’une éducation de qualité pour des citoyens de qualité et une société plus juste. Dans le cadre du développement durable, pourquoi ne pas choisir un modèle de pagne à reconduire chaque année pour éviter chaque fois aux enseignants des dépenses alors même que leurs salaires sont très bas ? Pourquoi changer de tissu chaque année ? Au moins sur cette question, il est grand temps que les enseignants engagent véritablement une réflexion sur la valeur ajoutée du pagne dans cette célébration de la journée mondiale de l’Enseignant et sur la condition même de l’enseignant.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0