Mediaterre
   

Qu'est-ce que l'énergie osmotique ?



  • L’énergie osmotique est une énergie marine qui utilise la différence de concentration entre l’eau salée et l’eau douce afin de produire de l’électricité. Encore méconnue du grand public, cette énergie renouvelable a pourtant du potentiel et fait actuellement l’objet de recherches scientifiques.

    L’énergie osmotique produit de l’électricité en s’appuyant sur le phénomène d’osmose. Lorsque eau douce et eau salée se rencontrent, la différence de concentration en sel engendre d’importants mouvements de fluides : la solution la moins concentrée sera attirée par la plus concentrée. L’eau douce attirée par l’eau salée contribuera à réduire sa salinité, ce qui rendra possible la production d'énergie.

    Ce processus est aujourd’hui testé dans des centrales osmotiques, où les deux liquides sont séparés par une membrane semi-perméable qui ne laisse passer que l’eau. L’eau douce entre en contact avec l’eau salée contenue dans une cuve isolée pour en faire augmenter le niveau, et la pression créée permettra alors d’actionner une turbine productrice d’électricité. C’est une entreprise norvégienne, Statkraft, qui a inauguré le premier prototype au monde de centrale osmotique destinée à la production d’électricité.

    Cette technologie pourrait ensuite être utilisée au voisinage des estuaires, qui offrent la présence simultanée d’eau douce et d’eau de mer, ou encore dans les stations d’épuration situées en bord de mer.

    Outre le volume important d’énergie que cette technologie permettrait de produire, elle a également un très faible impact environnemental, puisqu'elle n'émet pas de substances polluantes ou de nuisances sonores. Il s’agit également d’une énergie non intermittente dont la production est permanente, à la différence du solaire ou de l’éolien. 

    Le rendement des centrales osmotiques n’est toutefois pas à la hauteur des attentes, et freine le développement de cette énergie. En cause, des coûts de production importants, engendrés notamment par le nettoyage des membranes semi-perméables.  

    La marge de progrès concernant le développement de cette énergie reste donc immense aujourd’hui. D’après l’entreprise Statkraft, l’énergie osmotique pourrait permettre la production annuelle de 1700 milliards de kWh si l’ensemble des embouchures de fleuves était exploité. 

    Légende de la photo : 

    w1 : eau douce

    w2 : eau salée

    M : membrane semi-perméable

    O : processus d'osmose

    P : pression obtenue

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0