Mediaterre
   

L'Union européenne et le Libéria s'associent pour lutter contre l'exploitation illégale des forêts



  • D'ici le début de l'année 2014, tous les convois de bois en provenance du Libéria et à destination de l'UE devront être accompagnés d'une autorisation attestant de leur origine légale. Le 9 mai, un Accord de Partenariat Volontaire (VPA - Volontary Partnership Agreement) a été cosigné à cette fin par l'UE et le Libéria, sur le territoire duquel se trouve plus de la moitié des forêts tropicales d'Afrique de l'Ouest. Cet accord, conclu à Monrovia, soutient les réformes en matière de gestion des forêts actuellement menées par le gouvernement du Libéria, en conformité avec son engagement de mettre en oeuvre une bonne gouvernance du secteur forestier et de garantir que les ressources naturelles contribuent au développement durable. Cet accord fournit aussi aux consommateurs européens l'assurance que les produits du bois provenant du Libéria, y compris les meubles et les copeaux utilisés pour les biocarburants, sont d'origine légale. Cet accord traduit le ferme engagement de l'UE et du Libéria de mettre fin à l'exploitation illégale des forêts et d'accroître la transparence dans le commerce du bois.

    M. Andris Piebalgs, commissaire européen responsable du développement, a déclaré : "Je suis heureux qu'un autre pays nous rejoigne aujourd'hui dans notre objectif de lutter contre l'exploitation illégale. D'une part, cet engagement contribuera au développement durable et à la lutte contre la pauvreté au Libéria. D'autre part, il sera bénéfique aux consommateurs européens car ils seront certains que le bois libérien est légal."

    Les principaux négociateurs de l'accord, Florence Chenoweth, Ministre de l'agriculture et des forêts du Libéria, et Luis Riera, Directeur à la Commission européenne, ont signé le document en présence du Président Sirleaf Johnson et de M. Pacifici, Ambassadeur de l'UE au Libéria. C'est le sixième accord bilatéral conclu par l'UE et un Etat producteur de bois (des accords ont été récemment conclus avec l'Indonésie, la République centrafricaine, le Cameroun, la République démocratique du Congo et le Ghana).

    Selon les termes de cet accord, le Libéria s'engage à mettre en place un système national assurant le respect de la législation encadrant la production de bois. Ce système concernera tous les produits du bois destinés à être exportés vers l'Union européenne ainsi que ceux qui seront vendus sur le marché intérieur et sur les marchés tiers. Dans le même temps, les produits du bois en provenance du Libéria pourront accéder sans aucune restriction au marché de l'Union européenne. Ces contrôles plus sévères permettront aussi au Libéria de mettre fin à la déforestation illégale et à la dégradation de l'environnement qui concourent tous deux au changement climatique. 

     

    Source : Union Européenne

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0