Mediaterre
   

La pratique du vélo peut créer au moins 76 600 emplois et sauver 10 000 vies chaque année dans les grandes villes européennes



  • Plus de 76 600 personnes seraient employées dans des modes de transport écologiques et sains chaque année et 10 000 vies seraient sauvées si les grandes villes d'Europe atteignaient le niveau de pratique du vélo enregistré à Copenhague. Telle est la conclusion d'une nouvelle étude publiée aujourd'hui par la CEE-ONU et le Bureau régional de l'OMS pour l'Europe.

    Pour la première fois, cette étude estime que l'investissement dans un " transport écologique et sain " présente non seulement des effets positifs sur la santé et l'environnement mais est aussi économiquement rentable.

    Les Transports, la santé et l'environnement se réunissent à Paris

    Ces nouveaux résultats sont publiés à l'occasion de la quatrième réunion de haut niveau sur les transports, la santé et l'environnement, organisée par la CEE-ONU et le Bureau régional de l'OMS pour l'Europe et accueillie par la France. Du 14 au 16 Avril 2014, les représentants des ministères européens des transports, de la santé et de l'environnement se retrouveront à Paris pour examiner comment des politiques de transport novatrices peuvent créer des emplois, ainsi que des sociétés plus saines et plus écologiques.

    "Un système de transport efficace est vital pour le fonctionnement des économies modernes. Toutefois, les transports peuvent grandement endommager l'environnement et la santé. C'est pourquoi nous appelons à une Déclaration de Paris courageuse, appelant à des investissements publics dans des transports écologiques et sains ", affirme Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe. "Les bénéfices de ces investissements sont énormes ; ils comprennent de nouveaux emplois et des gens en meilleure santé grâce à plus d'activité physique, moins de blessés dus au trafic automobile, moins de bruit et une meilleure qualité de l'air."

    "Les transports, la santé et l'environnement constituent le noeud gordien de la vitalité et de la mobilité dans nos villes. Ceci représente un formidable défi pour la durabilité, mais aussi de grandes opportunités pour une meilleure qualité de vie", explique Eva Molnar, directrice des transports à la CEE ONU, au nom de Michael Møller, Secrétaire exécutif de la CEE-ONU par intérim. "La quatrième Réunion de haut niveau invite les États membres, la société civile et les autorités locales et régionales à soutenir la vision de l'avenir du PPE-TSE [Programme paneuropéen en Transport, Santé et Environnement]: " une mobilité et des transports écologiques et sains pour des vies durables pour tous ". 

    [villesdurables]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0