Mediaterre
   

Préparer l'Europe au changement climatique: la coordination est essentielle pour réduire les risques liés aux conditions météorologiques extrêmes



  • Eu égard aux événements météorologiques dévastateurs et extrêmes qui se sont récemment produits en Europe et ailleurs, il importe plus que jamais de renforcer les liens entre les spécialistes de l’adaptation au changement climatique et les spécialistes de la réduction des risques de catastrophe. Une coopération plus étroite, notamment une meilleure harmonisation des politiques, sera essentielle pour réduire les effets des aléas climatiques et météorologiques tels que les inondations, les vagues de chaleur, les incendies de forêts ou les ondes de tempête. Selon un rapport publié aujourd’hui par l’Agence européenne pour l’environnement (AEE), le renforcement de la cohérence des actions et le recours à des méthodes innovantes peuvent améliorer notre façon d’aborder ces événements.

    Le rapport de l’AEE intitulé «Climate change adaptation and disaster risk reduction in Europe – enhancing coherence of the knowledge base, policies and practices» (L’adaptation au changement climatique et la réduction des risques de catastrophe en Europe: améliorer la cohérence de la base de connaissances, des politiques et des pratiques) ne se limite pas à évaluer les pratiques actuelles ainsi que le niveau de savoir-faire; il met également en lumière les outils innovants émergents que les autorités nationales, régionales et locales utilisent pour lutter contre les effets des aléas climatiques et météorologiques.

    «L’ampleur de la dévastation provoquée par les incendies de forêts, les inondations et les ondes de tempête, non seulement en Europe mais ailleurs également, a montré que le coût de l’inaction en matière de changement climatique ainsi que d’adaptation et de prévention est extrêmement élevé. L’atténuation des effets du changement climatique est essentielle, tout comme le fait d’assurer une action efficace avant, pendant et après une catastrophe. Notre rapport montre que les pays européens ont commencé à se préparer, mais ils ont encore beaucoup à gagner d’une meilleure cohérence pour améliorer la résilience et réduire les risques. Cette amélioration de la cohérence devrait constituer l’objectif principal des spécialistes travaillant dans les domaines de l’adaptation au changement climatique et de la réduction des risques de catastrophe», a déclaré Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l’Agence européenne pour l’environnement.

    Télécharger le rapport (an)

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0