Pollution de l'air intérieur l'UFC-Que Choisir interpelle le ministère de l'Environnement



  •  La dernière enquête de l'UFC-Que Choisir  montre que sur les huit moquettes encollées testées, cinq restituent du formaldéhyde, du toluène et des éthers de glycol. Le maximum d'émission de composés organiques volatils (COV) relevé à 28 jours est de 3200 µg/m3, soit une valeur très supérieure au seuil de confort de 200 µg/m3.

    Les moquettes encollées rejoignent la longue liste des produits testés par l'UFC-Que Choisir (désodorisants d'intérieur, nettoyants ménagers, tapis, meubles, vitrificateurs, etc.) dont les émissions trop importantes de certains composés organiques volatils induisent une nocivité démontrée.

    Nous passons ainsi 70 à 90 % de notre temps dans nos habitations, nos bureaux, à l'école, dans les transports... autant de lieux saturés par une pollution invisible et omniprésente. Plus de 100.000 substances chimiques font partie de notre quotidien, dont certaines contribuent à la formation de cancers, de problèmes de reproduction et d'allergie. Parce que notamment située dans l'espace domestique, cette pollution affecte d'abord les personnes les plus fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées).
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2014 Médiaterre V4.0