Mediaterre
   

Mutilations génitales féminines : l’ONU réaffirme son intention de mettre fin aux pratiques



  • Dans le cadre de la Journée internationale de la tolérance-zéro à l'encontre des mutilations génitales féminines et de l'excision, les Directeurs du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), Babatunde Osotimehin, et du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)), Anthony Lake, ont renouvelé, début février 2011, leur engagement à mettre fin à ces pratiques, dont 100 à 140 millions de femmes sont déjà victimes dans le monde.

    Les deux agences onusiennes concentrent leur travail sur 12 des 17 pays d'Afrique les plus prioritaires, où des résultats encourageants sont observés, à l'instar de l'Ethiopie, où le taux de prévalence des mutilations génitales dans la population féminine est passé de 80% à 74%, du Kenya où il est passé de 32% à 27% et de l'Egypte, où il est passé de 97% à 91%.

       


     

     

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0