L'émancipation de la femme renforce la société, selon une commission de l'ONU



  • Par Mary-Katherine Ream Rédactrice Des délégations du monde entier se sont retrouvées à New York le 28 février afin de participer à une table ronde visant à renforcer la participation des femmes à la vie politique, particulièrement dans les zones rurales. Cette session, organisée par la Commission de la condition de la femme des Nations unies, cadre bien avec les efforts déployés par le gouvernement Obama afin de faciliter la participation des femmes à la vie économique et politique. " Ce n'est pas seulement la bonne chose à faire ; c'est la chose intelligente à faire. Nous savons que la participation des femmes influence la stabilité mondiale et la sécurité nationale ", a déclaré à l'ONU Mme Valérie Jarrett, présidente du Conseil de la Maison-Blanche sur la condition féminine. Le gouvernement Obama s'attache en effet à promouvoir la participation des femmes, notamment dans les pays qui traversent des transitions politiques majeures. Il est persuadé que l'incorporation du point de vue des femmes dans les processus politiques est le garant de gouvernements durables et efficaces. " Il ne peut y avoir de démocratie lorsque vous marginalisez la moitié de votre population ", a déclaré la secrétaire d'État, Hillary Rodham Clinton, le 29 février, lors d'une déposition devant la commission des attributions budgétaires de la Chambre des représentants. Ses propos soulignent l'importance que les États-Unis accordent à l'émancipation des femmes dans des pays en transition comme l'Égypte, la Tunisie et la Libye. À l'ONU, les participants à la table ronde consacrée au " renforcement de la participation politique des femmes " ont montré l'Inde comme exemple de pays favorisant l'émancipation de la femme. L'ambassadrice itinérante des États-Unis chargée de la condition des femmes dans le monde, Melanne Verveer, notamment, a qualifié le phénomène d'intensification de la participation des femmes à la vie politique de ce pays de " miracle silencieux de la démocratie en Inde ", où un million de femmes constituent aujourd'hui 40 % des représentants locaux. Soucieux de montrer l'exemple, le gouvernement Obama met en avant les questions féminines également aux États-Unis. Le président a promulgué une loi imposant l'égalité des rémunérations pour travail égal. Il a facilité l'accès financier des femmes aux universités et, par la promotion de l'aménagement des heures de travail, a permis aux femmes de mieux équilibrer leurs activités professionnelles et leurs obligations personnelles. Les États-Unis ont également démontré leur engagement envers la participation des femmes au service public. L'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a ainsi créé un fonds de leadership afin d'améliorer la justice, les débouchés et l'égalité des responsabilités pour les femmes. Le département d'État a récemment lancé le projet dit " Les Femmes dans le service public " visant à créer un climat facilitant l'entrée des femmes dans la fonction publique et la politique. Et les États-Unis continuent de promouvoir les questions féminines aux Nations unies par le truchement d'événements tels que la table ronde de la Commission de la condition de la femme. Neela Gangadharan, ministre indienne de la condition féminine et du développement de l'enfant, participait avec Mmes Jarrett et Verveer à cette table ronde. Des délégations de 45 membres participent à la 56e session annuelle de la Commission. Créée en 1946, cette dernière prépare des rapports et des recommandations relatifs à la promotion des droits de la femme. Cette session de dix jours dure jusqu'au 9 mars et est centrée sur trois questions : l'émancipation de la femme afin d'éradiquer la pauvreté et d'intensifier le développement, le financement de l'égalité entre les sexes et l'incitation des jeunes à promouvoir ce principe. Source : Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat.
    http://iipdigital.usembassy.gov/iipdigital-fr/index.html)
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2014 Médiaterre V4.0