Mediaterre
   

Violences conjugales et sensibilisation des journalistes : de bons débuts à l'IEJ



  • Natacha Henry, journaliste et auteure de Frapper n’est pas aimer a tenu une conférence à l’Institut Européen de Journalisme à Paris. Face à trente élèves, elle a tenté de sensibiliser les esprits des futur-e-s journalistes sur les violences conjugales en France.

    Journaliste féministe, Natacha Henry se penche depuis plusieurs années sur la question de l’égalité femmes/hommes. Elle est connue pour ses nombreux travaux sur le sexisme. Auteure du concept de «paternalisme lubrique», elle montre comment la domination s’installe discrètement. «Assieds-toi sur mes genoux» ou encore «Tu as ensoleillé ma journée avec ta petite robe…» Tant de femmes sont confrontées à ce genre de phrases qui semblent anodines…

    Les élèves sont à l’écoute, oreilles grandes ouvertes. La journaliste expose le résultat de ses enquêtes de terrain...

    Lire la suite sur 50/50 Magazine

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0