Mediaterre
   

La Cédéao veut trois enfants maximum par femme d'ici 2030



  • La croissance démographique dans l’espace Cédéao commence à inquiéter les dirigeants de la sous-région. Les parlementaires ouest-africains et ceux de la Mauritanie et du Tchad préconisent de fait l’adoption de la politique à trois enfants maximum par femme d’ici 2030.

    L’explosion démographique galopante source d’inquiétude pour l’Afrique de l’Ouest. Une équation que veut résoudre au plus vite la Communauté des Etats de la sous-région, la Cédéao. Et pour faire face, pas une meilleure solution qu’une politique des trois enfants maximum par femme d’ici 2030.

    C’est en tout cas, l’objectif que se sont fixé les parlementaires de l’organisation ouest-africaine, de la Mauritanie et du Tchad, lors d’une rencontre sur la démographie samedi à Ouagadougou, au Burkina Faso. « Les parlementaires de la Cédéao, de la Mauritanie et du Tchad ont convenu que, d’ici 2030, les parlements devaient inciter les gouvernements à mettre en place des politiques tendant à faire en sorte que chaque femme (…) ait au plus trois enfants pour maîtriser le boom démographique », a déclaré le président du Parlement burkinabè, Salifou Diallo. Lire la suite 

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0