De l'énergie solaire "mobile" dans une ville assiégée de Syrie



  • Chaque jour, un "chariot" transportant une douzaine de panneaux solaires est déplacé à pieds par deux hommes à travers la ville syrienne de Douma pour pomper de l'eau pour les maisons, les écoles et les mosquées.

    Douma, fief rebelle près de Damas, connaît une petite révolution: des panneaux solaires "ambulants" aident la population assiégée depuis quatre ans à assurer ses besoins en eau.

    Chaque jour, un "chariot" transportant une douzaine de panneaux solaires est déplacé à pieds par deux hommes à travers la ville pour pomper de l'eau pour les maisons, les écoles et les mosquées.

    Ce générateur improvisé est une bénédiction pour les habitants de Douma, privés d'électricité depuis le siège asphyxiant imposé par le régime en 2013 sur leur ville située dans la Ghouta orientale, place forte de la rébellion en guerre contre le pouvoir depuis 2011.

    Avec la hausse vertigineuse des prix du mazout, le coût des générateurs est devenu un lourd fardeau, poussant le conseil local à recourir à l'énergie solaire.

    Vu que le "chariot" -composé d'une carcasse de voiture endommagée- est ambulant, le système aide surtout à faire marcher les pompes à eau pour collecter le liquide précieux des puits...

    Lire la suite de l'article de Sciences et Avenir

    Source : Sciences et Avenir 

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0