Mediaterre
   

Canada : Consultations publiques sur 63 espèces en péril



  • L’honorable David Anderson, ministre de l'Environnement du Canada, a lancé aujourd’hui les consultations publiques sur l’inscription possible de 63 espèces supplémentaires sur la liste officielle établie en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP).

    Les 63 espèces soumises à la consultation publique comprennent toutes les espèces désignées en péril par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), sous la responsabilité directe du ministre de l’Environnement.

    «Cette première étape de la mise en application de la nouvelle loi montre bien que la protection des espèces en péril est une responsabilité que nous prenons très au sérieux», a déclaré le ministre Anderson. «Nous avions promis aux Canadiens et aux Canadiennes qu’ils auraient leur mot à dire en matière de protection des espèces et nous tenons cette promesse.»

    Environnement Canada invite tous les Canadiens et les Canadiennes à exprimer leurs points de vue sur la nécessité d’inscrire ou non ces 63 espèces sur la liste réglementaire prévue par la LEP. Un document sur la consultation a été posté sur le registre public de la LEP, offrant un résumé clair des menaces pesant sur chaque espèce et des conséquences juridiques immédiates de l’inscription d’une espèce sur la liste. Ce processus de consultation permettra de déterminer les opinions des Canadiens et des Canadiennes sur la nécessité d’inscrire ou non ces espèces sur la liste réglementaire prévue par la LEP.

    «J’invite tous les Canadiens et les Canadiennes à participer à ces consultations. Une recherche commune des solutions constitue l’essence même de la coopération et de l’intendance, et se trouve au cœur de la Loi sur les espèces en péril», a déclaré le ministre Anderson.

    La LEP exige qu’une stratégie de rétablissement soit préparée pour toute nouvelle espèce ajoutée à la liste réglementaire. Cette stratégie doit être préparée dans un délai d'un an suivant l'inscription de l'espèce comme étant en voie de disparition et de deux ans suivant l'inscription de l'espèce comme étant menacée ou disparue du pays.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0