Mediaterre
   

Changement climatique, l’Europe et le Canada sur la même longueur d’onde



  • Lors d’un sommet union européenne – canada par vidéoconférence tenu le 24 novembre 2005, une déclaration conjointe a été adoptée.

    Dans cette déclaration, Le Canada et l'UE ont réaffirmé qu'ils sont fermement déterminés à s'attaquer au problème des changements climatiques.
    A ce titre, le Canada et l'UE ont pour objectif commun, lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques de Montréal, d'obtenir que soient engagées, au titre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, des discussions formelles à l'échelle mondiale sur la coopération et l'action internationales destinées à répondre aux changements climatiques après 2012.

    La déclaration précise : « Nous avons des vues analogues sur les éléments nécessaires de la coopération internationale future en ce qui concerne les changements climatiques. Nous sommes également d'accord pour estimer que l'adoption formelle et sans délai des règles d'application du protocole de Kyoto est un objectif prioritaire à atteindre à Montréal. Nous sommes déterminés à remplir nos engagements au titre du protocole de Kyoto, et nous continuerons de mettre en oeuvre des mesures globales et économiquement rationnelles, selon les besoins, et de collaborer en vue de mettre au point de nouvelles technologies à faible intensité carbonique. Le Canada et l'UE soulignent l'importance des mécanismes de marché pour promouvoir des moyens rentables permettant de réduire les émissions, de mettre en oeuvre les technologies à faible densité carbonique existantes et nouvelles, et de promouvoir le développement durable dans les pays en développement.
    Dans ce contexte, nous soulignons que le mécanisme pour un développement propre (MDP) doit agir plus efficacement et que le conseil exécutif du MDP et le Comité de surveillance pour la mise en oeuvre conjointe doivent être correctement financés. En outre, le Canada et l'UE constatent que les systèmes d'échange de droits d'émission sont les plus efficaces lorsqu'ils sont bien conçus et qu'ils peuvent être combinés afin de créer un marché du carbone plus large. Nous sommes convenus d'entamer, d'ici février 2006, les discussions techniques sur les formes que prendront le système d'échange de droits d'émission de l'UE et celui proposé par le Canada. »


    [cdp11-cccc]
    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0