Mediaterre
   

CARBONE EXPO 2006 : LES EXPERTS CONCLUENT QUE LE MARCHÉ DU CO2 SE DÉVELOPPE...



  • Traduction non-officielle (Aurélie LOPEZ, CIRIDD, mai 2006) du communiqué de presse No:2006/409/ESSD de la Banque Mondiale

    Cologne, Allemagne, du 12 au 14 mai 2006, organisé par la Banque Mondiale, l'Association Internationale pour l'Échange de Droits d'Émission (AIEDE et Koelnmesse)

    Malgré une tendance à la baisse des prix des matières premières au sein du marché européen ces dernières semaines, les fonctionnaires, les courtiers du secteur privé, les négociants et spécialistes du marché ont conclu que le marché mondial était dans de bonnes dispositions pour durer et se développer.

    Selon James Warren Evans, Directeur Environnement de la Banque Mondiale: « Le marché carbone a crée un flux important de capitaux privés et publiques pour que les pays en voie de développement puissent accéder aux technologies nouvelles qui contribuent au développement durable. »

    En ce qui concerne le mécanisme de développement propre (MDP) présenté lors du protocole de Kyoto, qui permet d'aider les pays industrialisés à atteindre leurs objectifs de réduction des émissions, Roberto Urquiza, ministre député de l'environnement d'Equateur a annoncé qu'il était nécessaire d'abaisser les barrières pour une distribution plus équitable des ressources MDP. Il a appelé à une large participation des petits pays en voie de développement dans les projets MDP .
    Selon le député sud américain, la répartition des ressources suit le même cours que les investissements directs à l'étranger (IDE) qui ont élu comme destination préférée des marchés émergents la Chine, l'Inde et le Brésil.

    Andrei Mracu, Dirigeant et PDG de l'AIEDE est confiant en ce qui concerne les perspectives du marché, cependant, il met en garde contre la forte probabilité de ne plus avoir de lignes directrices claires à suivre après 2012 (date à laquelle le protocole de Kyoto touchera à sa fin)

    Avec seulement 2% des parts de marché, l'Afrique en est à sa phase primaire. Pour s'engager plus amplement, l'Afrique a besoin de prendre conscience des opportunités que ce marché peut apporter. Elle a besoin de trouver des commanditaires pour fournir les finances nécessaires afin que la phase de préparation des projets devienne une réalité.

    Selon Koelnmesse, un nombre record de 2050 participants venus de 94 pays étaient présents lors de cet événement unique en son genre.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0