Mediaterre
   

Protocole de Kyoto : 13 secteurs industriels ciblés par le gouvernement japonais.



  • Le METI (Ministry of Economy, Trade and Industry) et le ministère de l'environnement ont désigné 13 secteurs de l'industrie pour lesquels les objectifs en terme de réduction d'émission de CO2 ont été revus à la hausse. Les réductions attendues ont été augmentées de 30% soit un total de 13,6 millions de tonnes pour les 13 secteurs qui sont la chimie, le papier, le pétrole, le gaz, le ciment, la gomme, le verre, le charbon, les câbles électriques, la teinture, l'aluminium, le cuivre et les sanitaires.Le Japon a en effet pour devoir, dans le cadre du protocole de Kyoto, de réduire de 6% ses émissions de CO2 d'ici 2012 par rapport à 1990. Mais en 2005 elles avaient augmenté de 7,8%, une baisse globale de 13,8% du niveau actuel est donc nécessaire. Selon les calculs du gouvernement, si tous les efforts sont maintenus et suivis comme prévus, une telle réduction est envisageable. Il reste cependant 0,9 à 2,1% des diminutions, soit 20 à 34 millions de tonnes de CO2 qui n'ont été attribuées à aucun secteur. Les nouveaux objectifs fixés pour ces 13 secteurs représentent 40 à 70% des réductions qui n'avaient pas été affectées. Symboliquement, les réductions effectuées par ces 13 branches de l'industrie japonaise représentent 1 des 6% fixés dans le Protocole de Kyoto.

    Les secteurs qui ont vu leurs objectifs le plus augmenter sont l'industrie chimique (doublement de la valeur initiale), l'industrie du papier (augmentation de 50%) et l'industrie pétrolière (augmentation de 30%).

    Les directives du gouvernement concernent principalement l'efficacité énergétique des équipements utilisés, ainsi que l'économie d'éclairage ou d'aération. Les objectifs qui ont été fixés s'appliquent à l'ensemble d'un secteur et ce sont donc les entreprises elles-mêmes qui doivent se prendre en main. Par ailleurs, si les mesures d'économie d'énergie ne suffisent pas, le gouvernement envisage le rachat de droit d'émission à des pays en voie de développement.

    Le vrai challenge en matière de réduction d'émissions de CO2 pour le Japon reste néanmoins le secteur des transports, de l'habitat et des bâtiments, ainsi que les PME.



    Source :

    BE Japon numéro 460 (19/10/2007) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51480.htm


    [cdp13-cccc]
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0