2008, année Internationale de la pomme de terre



  • L’ONU a fait de 2008 l’année internationale de la pomme de terre. L'objectif étant de promouvoir la culture de ce tubercule dans les pays en développement, en Afrique en particulier. Car la patate a l’avantage de s’adapter à toutes les conditions climatiques et ne nécessite que peu d’eau pour pousser. L'Année internationale de la pomme de terre (IYP) permettra au monde entier de prendre conscience du rôle clé de la pomme de terre, et de l'agriculture en général, comme élément de réponse aux grands problèmes mondiaux tels que la malnutrition, la pauvreté et les menaces pour l'environnement.

    Au cours des vingt prochaines années, la population mondiale devrait croître de plus de 100 millions d'habitants par an, dont plus de 95 pour cent dans les pays en développement où la pression sur la terre et l'eau est déjà très forte. Un défi principal que doit relever la communauté internationale consiste, par conséquent, à garantir la sécurité alimentaire des générations présentes et futures, tout en protégeant la base de ressources naturelles dont nous dépendons tous. La pomme de terre sera un élément important des efforts déployés pour relever ces défis...

    Cultivée partout dans le monde :
    La pomme de terre est consommée dans les Andes depuis 8 000 ans environ. Arrivée en Europe grâce aux Espagnols au XVIème siècle, elle a rapidement gagné le reste du globe: aujourd'hui, les pommes de terre sont cultivées sur quelque 195 000 km2 de terres, du plateau du Yunnan en Chine aux plaines subtropicales de l'Inde, aux hauts plateaux équatoriaux de Java et aux steppes de l'Ukraine. En termes de quantités récoltées, notre humble tubercule est, en réalité, la quatrième culture vivrière au monde avec une production de presque 315 millions de tonnes en 2006. Plus que la moitié de cela total a été moissonné dans les pays en développement.

    Un aliment pour les pauvres :
    La pomme de terre devrait faire partie intégrante des stratégies visant à fournir une alimentation nutritive aux populations pauvres et affamées. Elle est parfaitement adaptée aux sites où les terres sont limitées mais où la main d'oeuvre abonde, conditions qui caractérisent une grande partie du monde en développement. La pomme de terre produit davantage de nourriture nutritive sur moins de terres et dans des climats plus rudes que toute autre grande culture - 85 pour cent de la plante est comestible pour l'homme, contre environ 50% pour les céréales.

    La pomme de terre, bonne pour la santé :
    Les pommes de terre sont riches en glucides, ce qui en fait une bonne source d'énergie. Elles ont la plus haute teneur en protéines (environ 2,1 pour cent en poids frais) de toute la famille des racines et tubercules, et de surcroît, de qualité relativement élevée, avec une combinaison d'acides aminés parfaitement adaptée aux besoins de l'homme. Elles sont également très riches en vitamine C -une pomme de terre de taille moyenne contient environ la moitié des apports quotidiens recommandés- et un cinquième des apports quotidiens recommandés de potassium.

    [Terri-DD]
    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0