Mediaterre
   

Un plan d’action conjoint pour les trois Conventions de Rio ?



  • Les délégués à la 10ème Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique  (CDB) ont considéré hier, 20 octobre, les moyens d'améliorer la collaboration entre les trois Conventions nées au Sommet de Rio. Une section entièrement entre crochets du projet de décision sur la Diversité biologique et les changements climatiques évoque l'élaboration d'activités conjointes, comprenant éventuellement un programme de travail conjoint, entre la Convention sur la diversité biologique (CDB), la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD).

    L'Union européenne, le Groupe Africain, la Norvège et la Suisse, soutenus par d'autres pays, ont appelé la CDB à transmettre une proposition sur les activités conjointes, y compris un programme de travail conjoint, aux secrétariats des diverses conventions de Rio. D'autres délégations, telles que les Philippines, la Colombie, l'Afrique du Sud et l'inde, préfèrent une version plus prudente du paragraphe, qui commence par mentionner les statuts juridiques et les mandats respectifs indépendants des trois conventions de Rio et la différente composition des Parties. Selon cette variante du texte, " les Parties pourraient souhaiter examiner...la pertinence d'entreprendre des activités conjointes et d'un programme de travail conjoint. " Un Groupe de contact a été établi pour examiner cette question et poursuivra les discussions jusqu'à vendredi.

    La nécessité de promouvoir les synergies entre les trois régimes a été soulignée régulièrement lors des derniers COP et réunions intersessions.  Un groupe commun de liaison entre la CDB, la CCNUCC et la CLD a été mis en place en 2001.

    Pour sensibiliser le public aux inter-liens existant entre les trois phénomènes, ainsi que pour fournir une plateforme de réflexion sur les approches communes, un " Pavillon sur les écosystèmes et les changements climatiques - Relier la biodiversité, les changements climatiques, les forêts et la gestion durable des terres " se déroule au long de la COP à Nagoya, du 18 au 29 octobre. Organisé par les secrétariats des trois Conventions, en collaboration avec 15 partenaires dont des Gouvernements, des organisations internationales et des organisations de la société civile, le Pavillon promeut l'approche écosystémique coordonnée. Il présente des expositions et des discussions de groupes sur des sujets tels que le rôle des aires protégées, les communautés autochtones et locales, l'eau, l'économie des services écosystémiques et de la biodiversité, les changements climatiques, la perte de la biodiversité, la désertification et la dégradation des terres, ainsi que le financement. Le Pavillon sera présenté virtuellement à la Conférence de Cancun sur le climat commençant à la fin novembre, à la Conférence sur la désertification l'an prochain à Changwon, République de Corée, à la Conférence de Johannesburg sur le climat, ainsi qu'à la Conférence de Rio de Janeiro sur le développement durable en 2012.

    Laura Baroni, UICN, pour l'IEPF

    [COP10-MOP5]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0