Mediaterre
   

Initiative-Eau de la Francophonie : les résultats de la phase pilote présentés au Sommet de la Francophonie à Montreux



  • Aujourd'hui encore, malgré les efforts de la communauté internationale dans l'atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement, l'UNICEF évalue à 2,5 milliards le nombre de personnes dans le monde n'ayant pas accès à des services d'assainissement de base, et à plus de 880 millions celles qui n'ont pas accès à l'eau potable. Sur le constat qu'une proportion importante de cette population habite des pays membres de la Francophonie, ceux du Sahel tout particulièrement, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la Fondation Prince Albert II de Monaco (FPA2) ont lancé en 2008, à l'occasion du Sommet de Québec, l'Initiative-Eau de la Francophonie. La Principauté d'Andorre apporte également un appui financier important, alors que le Centre Régional pour l'Eau Potable et l'Assainissement (CREPA) a été retenu comme partenaire technique.

    Le principal objectif de ce programme est de financer des projets dédiés à la gestion durable et intégrée des ressources en eau et de lutte contre la désertification, et de renforcer les compétences des acteurs locaux en matière de gestion des ressources en eau. L'Initiative-Eau mise sur une démarche partenariale originale entre une Organisation Intergouvernementale (OIF), une fondation (FPA2), des ONG et des collectivités locales (bénéficiaires), afin de mettre en place une gouvernance participative des projets en lien avec les politiques publiques sectorielles dans le domaine de l'eau des pays concernés.

    En 2010, 8 projets ont été financés dans quatre pays d'Afrique subsaharienne (Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal). En date du 15 octobre, les évaluations préliminaires démontrent que la majorité des objectifs ont déjà été atteints. Les populations bénéficiaires ont été dotées de latrines familiales et publiques, de forages et d'adduction d'eau potable. Plusieurs ha de terres ont été récupérés et reboisés, particulièrement au Niger. Les acteurs locaux ont été formés aux techniques de gestion et d'entretien des systèmes d'adduction d'eau et d'assainissement.

    Les résultats de la phase pilote, qui arrivera à échéance à la fin de 2010, ont été présentés à Montreux, à l'occasion du XIIIe Sommet de la Francophonie. Un évènement parallèle ouvert au public a été organisé le 22 octobre, au Pavillon de la Francophonie (Village de la Francophonie) où un document vidéo présentant les principales réalisations de l'Initiative-Eau et des témoignages de bénéficiaires a été diffusé. Mme Fatimata Dia Touré, Directrice de l'IEPF, M. Lionel Schutz, Directeur du développement de la Fondation Prince Albert II de Monaco, M. Idrissa Doucouré, Directeur général du CREPA et M. Julia Vila Coma, Ambassadeur de la Principauté d'Andorre en France, ont participé à cet évènement qui a attiré une quarantaine de personnes.  

    Parmi les plus grandes réussites, mentionnons l'appropriation des projets par les communautés bénéficiaires et la participation des acteurs locaux et des femmes, premières gestionnaires de l'eau et de l'assainissement, dans la mise en oeuvre de chaque projet. Ces éléments importants assureront une meilleure pérennisation des acquis et une autonomisation des populations bénéficiaires.

    En 2010, l'Assemblée générale des Nations Unies a reconnu l'accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires comme un droit humain. L'Initiative-Eau s'inscrit dans cette dynamique et oeuvrera à développer de nouveaux partenariats qui pourront assurer sa poursuite.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0