Mediaterre
   

De nouvelles sources de biocarburants pour ne pas concurrencer les cultures agricoles traditionnelles



  • Les algues halophiles représentent une source très intéressante pour la production de biocarburant et un moyen efficace pour recycler les émissions de dioxyde de carbone qui s'accumulent dans l'atmosphère. La pénurie de matières premières appropriées constitue actuellement une contrainte majeure à la production de biocarburants et la pénurie de soja et de maïs affecte la production de biodiesel et d'éthanol, respectivement. Les micro-algues halophiles (vivant en milieu salé) peuvent pousser dans des zones marginales saturées d'eau saumâtre ou salée peu propices au développement de l'agriculture traditionnelle. Cultivables toute l'année, les algues sont 10 à 30 fois plus productives que les plantes terrestres. Elles peuvent être cultivées à partir des eaux usées urbaines et ont apparemment un potentiel vraiment exceptionnel pour recycler le CO2 des centrales alimentées au gaz, au charbon et à la biomasse.

    Source : Société de microbiologie générale

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0