Responsabiliser le capital investissement : vers une relation équilibrée



  • Depuis la loi NRE de 2001, les entreprises françaises cotées doivent intégrer des problématiques de développement durable à travers la notion de responsabilité sociale des entreprises. Dans le non-coté aussi, désormais, la RSE gagne du terrain. Dans le secteur financier, particulièrement pour les fonds d'investissements, elle prend la forme de critères extra-financiers ou "ESG" (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance). Les intervenants du secteur du capital-investissement sont maintenant amenés à s'y conformer à la fois dans leur fonctionnement interne et à travers leurs investissements. Voyons ce que ça change.

     

    La prise en compte des critères ESG par les intervenants du capital-investissement 

    En application de la loi Grenelle II, les entreprises de plus de 500 salariés devront réaliser un bilan social et environnemental, au même titre que les entreprises cotées. A terme, ces informations sociales et environnementales devront faire l'objet d'une vérification par un tiers indépendant, dont les conclusions devront être transmises aux associés. 

    Les sociétés de gestion et les sociétés d'investissement devront quant à elles faire mention dans leur rapport annuel de la mise en oeuvre des critères ESG au cours de l'exercice social clos. Il est intéressant de noter que cette prise en compte des critères ESG par les fonds d'investissements participe au renforcement de l'éthique des affaires. En effet, elle leur permet de retenir des critères humains et sociétaux, en plus des critères financiers généralement utilisés pour sélectionner et gérer leurs participations. Il convient de remarquer que cette évolution a pour but de répondre aux attentes des investisseurs vis-à-vis des projets proposés par les fonds d'investissements. Comme le relève Paul Thurston (HSBC), les clients des fonds d'investissements manquent d'information sur le comportement socialement responsable des entreprises. 

    Par ailleurs, la sensibilisation et la responsabilisation des fonds d'investissements peuvent les amener à se désengager de certains secteurs jugés contraires à leur éthique. Ils sont également amenés à orienter les investisseurs vers des entreprises proposant des produits dans les secteurs du développement durable, tels que les énergies renouvelables. Cette évolution suppose la mise en place d'une stratégie ESG spécifique et ciblée.

     

    Critères ESG: ce qui change au sein des fonds d'investissements 

    Les principaux acteurs français du secteur du capital-investissement (Parmi lesquels des poids lourds du secteur comme Axa Private Equity, ou Crédit Agricole Private Equity) ont adhéré aux Principes pour l'investissement responsable (P.R.I) établis par les Nations unies (voir le site de l'AFIC). La prise en compte des PRI amène les fonds d'investissements à élaborer des méthodes de mesure et d'analyse des questions ESG. Ainsi, les gestionnaires desdits fonds doivent diagnostiquer l'impact de leur activité sur l'environnement (consommation d'énergies, recyclage des déchets etc.) mais également leur implication sociétale, notamment dans la promotion de l'égalité homme-femme. Toutefois, au-delà des diagnostics, les fonds d'investissements seront jugés en fonction de leurs procédures internes qui permettront une réduction de leurs consommations, notamment en matières de papier, et d'améliorer leur bilan carbone. 

    En matière de gouvernance, de par leur représentation au sein des conseils d'administration et de surveillance, les fonds sont particulièrement bien placés pour permettre aux entreprises d'observer un comportement socialement et écologiquement responsable. Comme le notent Les Echos, dans un article du 23 mars 2011, la prise en compte des critères ESG va également entraîner un renforcement des due diligences effectuées par les fonds d'investissements, préalablement à leur prise de participations dans les sociétés. Pragma Capital, l'un des principaux acteurs du private equity en France, en résume le principe en ces termes: "Concrètement, nous avons ainsi intégré des procédures et éléments ESG tant dans l'analyse de nos opportunités d'investissement, lors des due diligences, que dans le suivi de nos participations, avec lesquelles il nous semble important d'aborder aussi ces aspects non financiers." Stéphane Monmousseau, associé chez Pragma Capital, ajoute que cette démarche "est extrêmement bénéfique pour tout le monde : pour les sociétés financées qui bénéficient d'une analyse systémique de leurs perspectives, aussi bien que pour les investisseurs, dont cela sécurise les placements". Soulignons, à ce titre, que les chefs d'entreprises doivent être particulièrement vigilants quant aux réponses apportées dans le cadre de ces due diligences. En effet, elles impactent la détermination du prix d'acquisition des titres et l'étendue de la garantie d'actif-passif mise à la charge des cédants.

     

    Ce que ça change pour les entreprises 

    En qualité d'actionnaires professionnels, les fonds d'investissements sont en mesure d'accompagner la politique d'une entreprise en matière de RSE, en leur faisant bénéficier de leur expertise et leur réseau. Une récente étude de Novethic souligne que "pour 65% des sociétés de gestion interrogées, la principale motivation à intégrer des critères ESG est l'identification des risques potentiels avant de prendre une participation dans une entreprise, notamment parce que l'évaluation sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance permet de compléter leur connaissance des entreprises cibles". Un intérêt partagé par les dirigeants des entreprises cibles, puisque "près de la moitié des sociétés interrogées considèrent que l'intégration ESG peut contribuer à créer de la valeur sur leurs participations". A titre d'exemple, pour IMV Technologies, leader mondial des biotechnologies dans le domaine de l'insémination artificielle, Pragma Capital a renforcé la politique ESG initiée par OFI Private Equity qui a conduit à la création d'une nouvelle usine HQE, avec production d'électricité grâce à des panneaux photovoltaïques. Ainsi une sonde porcine à base de plastique biodégradable a été mise au point, et pourrait à terme donner accès à une part de marché significative. Une étude sur les flux logistiques a permis d'améliorer les moyens de transport utilisés en intégrant plus en amont les besoins des clients, et incidemment une diminution des émissions de CO2 et les coûts induits. " Il ne s'agit pas de révolution mais d'une démarche de progrès permettant réduction des coûts et développement d'opportunités de business " précise Stéphane Monmousseau, associé chez Pragma Capital. Grâce à la démarche ESG, d'autres entreprises comme EDF, Dollar General, ou US Food Services ont annoncé avoir réalisé des économies de plusieurs dizaines de millions d'euros, en réduisant simplement leurs émissions de GES et de déchets. 

    L'entrée des fonds d'investissement peut également entraîner une modification globale de la stratégie de développement d'une entreprise. Après son acquisition par le fonds d'investissement Cerberus, en 2007, le constructeur automobile Chrysler a stoppé la production de quatre véhicules à moteurs thermiques, gros consommateurs de carburants, afin de les remplacer rapidement par des véhicules hybrides. Ces nouveaux véhicules présentaient de meilleurs bilans carbones et correspondaient aux nouvelles attentes des consommateurs. 

    Ainsi, et contrairement aux idées reçues, la démarche ESG s'inscrit dans une politique de développement durable au sein de laquelle les contraintes économiques des entreprises ne sont pas exclues. L'étude PWC souligne par exemple que les entreprises du Green Portfolio du fonds d'investissement KKR "ont atteint des résultats très convaincants tant sur le plan environnemental qu'économique". Une stratégie "gagnant-gagnant", à en croire Stéphane Monmousseau: "cette dynamique s'inscrit dans une évolution globale et la recherche de nouveaux équilibres dans lesquels tout le monde trouve son compte: les actionnaires, comme les entreprises et leurs collaborateurs."

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2014 Médiaterre V4.0