Mediaterre
   

L'ONU salue les réalisations de la conférence Rio+20



  • Le Secrétaire général Ban Ki-moon a souligné jeudi que les réalisations de la Conférence de l'ONU sur le développement durable (Rio+20), qui a eu lieu la semaine dernière au Brésil, ont initié un " mouvement mondial " qui facilitera prospérité tout en protégeant l'environnement.

    " Soyons clairs, Rio+20 fut un succès. À Rio, nous avons entamé un mouvement de changement mondial indéniable ", a déclaré M. Ban lors d'une réunion d'évaluation de la conférence organisée par l'Assemblé générale de l'ONU.

    Le Secrétaire général a notamment salué les engagements politiques pris par les Etats tels que les reflète le document final intitulé " L'avenir que nous souhaitons ", document qu'il a qualifié de " victoire du multilatéralisme après des mois de négociations difficiles ".

    Le document contient une série d'objectifs de développement durable (ODD) et établit un forum politique de haut-niveau pour le développement durable. Un grand nombre d'actions qui ont été décidées lors de la conférence figurent dans le document final, dont le renforcement du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

    " C'est un témoignage remarquable de l'engagement et de l'approche participative. Le monde nous observe et nous serons tenus pour responsables des engagements que nous avons pris à Rio ", a souligné le Secrétaire général.

    De son côté, le Président de l'Assemblée générale de l'ONU Nassir Abdulaziz Al-Nasser a lui aussi appelé les États membres à respecter les engagements pris à Rio.

    " La mise en oeuvre est impérative si nous voulons réaliser l'avenir que nous voulons. Maintenant que la conférence est terminée, le vrai travail commence et nous devons tous faire un effort pour assurer le succès final ", a-t-il indiqué.

    M. Al-Nasser a réitéré l'engagement de l'Assemblée générale à assumer un rôle central dans la définition des ODD et a annoncé une série de réunions dans le domaine du développement durable qui devraient contribuer à la sortie de la crise financière mondiale.

    " Aucun pays est à l'abri de la crise économique et financière mondiale qui a commencé en 2008. Pour la surmonter, les pays du monde doivent se rassembler urgemment et agir de façon collective ", a-t-il précisé.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0