Mediaterre
   

Allez, messieurs les négociateurs, un peu de dignité et au travail, nous vous regardons et attendons !! Doha parviendra t'elle à battre le record de Durban ?



  • Doha parviendra t'elle à battre le record de Durban ? Allez, messieurs les négociateurs, un peu de dignité et au travail, nous vous regardons et attendons !!

    Après Copenhague, Cancun, Durban, de COP en COP les négociations jouent les prolongations et les résultats, au fil des années, sont inversement proportionnels au temps passé à parlementer.


    En une matinée, j'ai reçu plus d'une soixantaine de courriels de collègues présents à Doha, qu'il s'agisse de négociateurs amis, de représentants de la société civile ou de collègues travaillant dans des institutions internationales. Les différents réseaux citoyens avec lesquels nous travaillons ou dont nous sommes membres sont également extrêmement mobilisés avec une pensée toute particulière pour le Réseau Climat et Développement qui continue à se mobiliser, plaidoyer, expliquer jusqu'au bout pour essayer d'influencer les décisions qui vont être prises.

    Les messages sont unanimes .... Il y a peu de chose à attendre de ce nouveau Sommet tant les désaccords semblent nombreux dès lors que les pays doivent prendre un engagement sous quelque forme que ce soit (et je n'ose même pas parler des engagements financiers qui auraient dû être annoncés ici à Doha).

    Même dans l'ambition des annonces, Doha ne sera pas au rendez-vous (ceci étant dit, l'histoire des négociations climatiques nous a appris par le passé que des annonces ou engagements ne voulaient pas dire obligation de moyens ou de résultats pour ceux qui faisaient les annonces).

    Le Vice premier ministre du Qatar Abdallah Al-Attiya, qui préside la COP18, a remis aujourd'hui aux représentants des pays un texte qui devrait, selon lui, pouvoir être un compromis acceptable par tout le monde. Invitant chacun à l'action il a rappelé "Le temps est venu d'intensifier les efforts" espérant peut-être que la prolongation aurait un effet anesthésiant sur les enjeux qui se négocient ici.

    Pour ma part, j'ai encore en mémoire les débats interminables de Durban, l'année dernière en 2011 à la même période et l'adoption d'un texte plus que discutable le dimanche en début de matinée (alors que les négociations étaient censées se terminer le vendredi soir). Ceci étant dit, le "Paquet de Durban" malgré ses imperfections laissait la porte ouverte à des suites.
    Espérons que le "Paquet de Doha" ne soit pas un canular vide de contenu et de sens.

    Je me fais ici l'écho de mes amis d'ENERGIES 2050 et de toutes les autres personnes restées à Doha qui oeuvrent pour qu'une solution digne y soit négociée et annoncée. Que chacun d'entre nous diffuse ce type d'appel dans son cercle de proximité et que cela soit repris par les medias sous toutes les formes possibles. Il reste encore quelques heures pour infléchir les choses. Chacun d'entre nous peut essayer d'agir... doit essayer d'agir.

    Au risque de contredire le Président de la COP 18, "le temps est (certes) venu d'intensifier les efforts" mais surtout le temps est venu d'agir ... et de prendre les bonnes décisions.

    Doha arrivera-t'elle a re-donner un peu d'ambition et de dignité aux négociations ?
    Allez, messieurs les négociateurs, un peu de dignité et au travail, nous vous regardons et attendons !!

    Stéphane POUFFARY, ENERGIES 2050 à Dakar pour Africités, le 8 décembre 2012 à 12h00.

    [COP18-climat]
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0