Mediaterre
   

L'OIT met en exergue le rôle des entreprises pour faire progresser les socles de protection sociale et réaliser les objectifs de développement durable sur la protection sociale



  • «La protection sociale relève en fin de compte de la responsabilité de l’Etat mais les entreprises peuvent et – je l’espère – vont jouer un rôle éminent dans la promotion et la réalisation des socles de protection sociale», a déclaré le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder lors d’une réunion de haut niveau à Genève.

    Ce Réseau pionnier constitue une plateforme de partage des connaissances pour les entreprises qui élaborent des programmes de protection sociale au sein de leurs sociétés et pour les entreprises qui souhaitent contribuer au développement de socles nationaux de protection sociale.

    Pour mobiliser la communauté internationale en faveur du développement des systèmes de protection sociale, l’OIT a lancé un Programme phare de portée mondiale pour mettre en place des socles de protection sociale pour tous qui rassemble des employeurs, des travailleurs, des gouvernements et autorités locales, des agences des Nations Unies et des acteurs du secteur privé afin d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD) sur la protection sociale.

    Le Réseau mondial d’entreprises contribue à ce Programme conçu pour mener d’ambitieux projets, en termes de portée et d’impact. Pour ses cinq premières années (2016-2020), le Programme mondial va concentrer ses efforts sur une sélection de 21 pays.

    «Nous pensons que le Programme mondial va permettre à des millions de personnes d’accéder plus facilement à la protection sociale ces cinq prochaines années», a déclaré M. Ryder.

    Les estimations de l’OIT montrent que le coût de la protection sociale de base est abordable dans la plupart des pays en développement, même si un soutien extérieur peut s’avérer nécessaire pour renforcer les capacités nationales et garantir la pérennité des systèmes de protection sociale. Cependant, la protection sociale de base n’est pas encore une réalité et l’immense majorité de la population mondiale – 73 pour cent – n’a toujours pas accès à une protection sociale adéquate.

    En 2012, la Conférence internationale du Travail a adopté la recommandation sur les socles de protection sociale  qui, pour la première fois, reconnaissait l’importance de la protection sociale comme partie intégrante d’un développement économique juste et durable. Cette recommandation considère les garanties fondamentales de protection sociale pour tous comme un investissement dans le capital humain d’un pays.

    Cette protection sociale de base comprend l’accès aux soins de santé essentiels et la sécurité d’un revenu de base pour les enfants, les personnes en âge de travailler et les personnes âgées, avec des niveaux spécifiques définis au niveau national.

    Communiqué de l'OIT

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0