Mediaterre
   

ONU : Allocution de Son Excellence Pham Bình Minh, Vice-Premier Ministre du Viet Nam



  • M. PHAM BINH MINH, Premier Ministre adjoint du Viet Nam, a rappelé que son pays avait rejoint la famille des nations de l’ONU il y a exactement 40 ans, en septembre 1977, et que, depuis, il avait connu des transformations profondes pour devenir aujourd’hui une économie dynamique sur la voie des réformes et du développement durable.  Ne dépendant plus de l’aide, le Viet Nam se situe aujourd’hui dans la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire, a-t-il dit, en se félicitant que la réalisation des objectifs du Millénaires ait permis à des dizaines de millions de Vietnamiens de sortir de la pauvreté.

    Toutefois, malgré la quatrième révolution industrielle et son vaste potentiel de développement pour tous, le monde actuel connaît de graves menaces à la paix et la sécurité et au développement, a souligné le Ministre, en constatant que « le souhait de vivre en paix reste un rêve lointain pour des millions de gens ».  Les inégalités se creusent tant au sein des pays qu’entre eux, avec un impact des changements climatiques de plus en plus réel, a-t-il poursuivi.

    Pourtant, avec l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030, le monde a clairement opté pour le développement durable de tous et « il nous appartient aujourd’hui de faire de ce programme ambitieux une réalité », a exigé le Ministre, avant de demander que les pays en développement puissent bénéficier de conditions plus favorables et de ressources leur permettant de réaliser les objectifs de développement durable.  « Nous lançons un appel à toutes les nations développées pour qu’elles respectent les engagements pris en termes d’aide financière et de transferts de technologies vers les pays en développement. »

    Pour le Viet Nam, les intérêts de l’Homme doivent être au cœur de toute politique de développement durable, car la pauvreté, le chômage et les épidémies empêchent de vivre décemment.  Le plus grand défi reste, selon le Ministre, la réalisation d’une paix durable, car sans elle le développement ne peut se faire.  Pour avoir connu 40 ans de paix et d’indépendance, le Viet Nam apprécie à sa juste valeur ce que la paix apporte, a-t-il expliqué, en appelant à promouvoir un multilatéralisme renforcé en vue de généraliser la paix dans le monde.

    Toutefois, la confiance dans le multilatéralisme risque de s’éroder si les institutions multilatérales ne prouvent pas leur efficacité et ne dégagent pas de consensus sur des principes et buts communs, a-t-il averti.  Pour cela, il faut, selon lui, que les mécanismes multilatéraux internationaux et régionaux soient transparents, efficaces et réactifs.  Les Nations Unies devraient être le centre de coordination des efforts de lutte contre les menaces globales, en capitalisant sur un système de règles et de normes favorisant l’objectivité, l’équité et l’égalité, a estimé le Ministre pour lequel cela suppose une réforme globale des Nations Unies concernant notamment les structures organisationnelles, les méthodes de travail et la mobilisation des ressources.

    Le Ministre a également annoncé qu’il allait signer aujourd’hui le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.  Il a invité d’autres nations à lui emboîter le pas pour permettre l’entrée en vigueur du Traité le plus rapidement possible.

    Il a également rappelé que son pays était un membre actif de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et qu’il allait accueillir, cette année, le Forum de l’Association de coopération économique Asie-Pacifique (APEC).

    Résumé de la déclaration


    [agonu72], [CdP22-climat], [CdP23-climat]

    Source : ONU

    Photo : ONU

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0