Mediaterre
   

La Journée mondiale du tourisme placée sous le signe du développement durable



  • L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) place cette année la Journée mondiale du tourisme, célébrée ce mercredi, sous le signe du développement durable, et lance une campagne de sensibilisation au tourisme responsable.

    Baptisée 'Voyage, Apprécie, Respecte', la campagne vise à « faire comprendre (...) la valeur et la contribution d'un tourisme durable pour l'environnement », et « entend inspirer les touristes pour que le secteur soit moteur de changements positifs », selon un communiqué de l'OMT.

    « Le tourisme est aujourd'hui le troisième plus gros secteur d'exportation dans le monde derrière la chimie et les carburants », a déclaré Taleb Rifai, Secrétaire général de l'OMT, dans un communiqué de presse. « Le tourisme est important dans la vie et pour les moyens d'existence de beaucoup de gens ».

    Il a noté que le nombre de voyageurs internationaux, 1,2 milliard l'an dernier, devrait s'élever à 1,8 milliard en 2030.

    La campagne sera diffusée dans plusieurs langues et à travers plusieurs médias dans le monde. Elle comporte aussi un guide, les « Conseils pour être un voyageur responsable », élaboré par le Comité mondial d'éthique du tourisme. Ce guide donne un ensemble de recommandations aux voyageurs pour les aider à faire des choix responsables durant leur voyage, « ce qui leur permettra d'avoir un impact positif sur la destination qu'ils visitent », selon l'OMT.

    L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a lui profité de la Journée mondiale du tourisme pour communiquer sur le rôle important à jouer par les touristes « dans la lutte contre les drogues illicites, le crime organisé transnational, la corruption et le terrorisme », selon son Directeur général, Yury Fedotov.

    « Personne ne nie que, dans un monde très actif, les vacances soient un temps de repos et de plaisir » mais l'ONUDC recommande néanmoins la vigilance.

    « Les criminels utilisent nos moyens de transport pour livrer misère et persécutions. Des valises peuvent contenir des espèces sauvages en voie d'extinction, des drogues illicites, ou un patrimoine culturel inestimable. L'enfant à côté de vous pourrait être une victime de trafic », a-t-il prévenu.

    « En étant attentifs, les touristes peuvent aider à attraper les trafiquants, sauver des victimes et empêcher des dégâts incalculables faits à la faune, aux forêts et à la culture », a conclu M. Fedotov.

    Communiqué de l'ONU
    Pour en savoir plus (an)

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0