Mediaterre
   

Bilan 2015 de la qualité de l'air en Rhône-Alpes



  • Air Rhône-Alpes dresse le bilan 2015 de la qualité de l’air en Auvergne Rhône-Alpes avec un focus sur le territoire rhônalpin.

    58 journées d'activation d'un dispositif préfectoral relatifs au pics de pollution ont été renregistrés sur l'agglomération de Lyon.

    Extrait du communiqué de presse Air Rhône-Alpes :

    "L’année 2015 est marquée par une dégradation de la qualité de l’air. La partie rhônalpine de la nouvelle région est indéniablement la plus touchée, l’Auvergne restant un territoire plus préservé tous polluants confondus. Trois polluants sont particulièrement problématiques dans la région : les particules (PM10), le dioxyde d’azote (NO2 ) – deux polluants faisant l’objet d’un contentieux avec l’Union européenne - et l’ozone (O3), polluant secondaire n’apparaissant que l’été en fortes concentrations. Les épisodes de pollution demeurent encore trop fréquents.

    Il reste donc encore des efforts individuels et collectifs à faire pour améliorer durablement la qualité de l’air sur notre région : transports routiers et chauffage individuel au bois constituant les deux principaux leviers d’actions. L’année 2015 a été une année politique particulièrement active dans le domaine de l’air : adoption de la loi de transition énergétique et de croissance verte donnant notamment plus de capacités d’actions aux collectivités territoriales ; engagement de 20 villes françaises dont Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Annemasse, Faucigny-Glières-Bonneville à devenir des « villes respirables en 5 ans » ; Clermont-Ferrand étant actuellement « ville lauréate en devenir ».

     Lire le communiqué de presse (pdf) 
     Télécharger le dossier focus Rhône-Alpes (pdf) 
     Air Rhône-Alpes

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0