Rencontre internationale sur les opportunités et les perspectives de la déclaration de Rio+20 - Vidéo



  • La rencontre internationale sur les opportunités et les perspectives de la déclaration de Rio+20 s'est tenue du 8 au 10 novembre 2012. 50 délégués, représentant une vingtaine de pays et des organisations internationales ont participé à cette rencontre, présidée par l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la Francophonie en collaboration avec le Gouvernement de Sénégal.

    La rencontre avait pour objectif de  capitaliser les conclusions des principaux évènements préparatoires de Rio+20 organisés par l'OIF à travers son organe subsidiaire l'IEPF et de dégager les grandes lignes et orientations stratégiques qu'offrent à l'Organisation les opportunités et perspectives de la déclaration de Rio+20 intitulée : " l'Avenir que nous voulons " dans les programmes locaux, nationaux et régionaux.

    Lors des trois jours  de la rencontre, les participants ont procédé à échanger sur les cadres stratégiques et les perspectives des acteurs présents afin d'en dégager les synergies potentielles et les axes stratégiques d'intervention et à analyser les besoins et attentes des acteurs notamment les pays francophones du Sud et les différentes catégories d'acteurs. Ont été également identifiées dans l'ordre du jour de la rencontre les perspectives et opportunités de certains partenaires stratégiques comme les banques et fonds de développement (Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement, FEM, etc.), les organisations régionales et sous-régionales d'intégration (UA, UEMOA, CEMAC, COI, CEDEAO, CARICOM, etc.) et les institutions du système des Nations Unies (Commission du développement durable, PNUE, PNUD, UNECA, etc.). Les participants ont mis par ailleurs, en perspective les conclusions de la rencontre relativement aux processus des négociations des Nations Unies qui seront consécutifs à la déclaration de Rio+20 et portant spécifiquement sur le cadre institutionnel, les objectifs du développement durable et le cadre de mise en oeuvre et suivi, d'une part, et d'autre part mettre en perspectives les mêmes conclusions par rapport à un prochain cadre stratégique décennal de l'OIF pour l'IEPF.

    Les participants ont également mis l'accent sur les différentes initiatives des Nations Unies au sortir de la Conférence de Rio et en application de sa déclaration. Les échanges ont, par la suite, porter sur la déclaration de Rio+20 elle-même ainsi que celle du Sommet de l'OIF de Kinshasa (2012). A l'analyse de ces deux textes, les discussions ont abouti à l'identification de 9 champs d'actions prioritaires pour les prochaines années à savoir :

    1.      L'eau et l'assainissement;

    2.      La sécurité alimentaire;

    3.      Les Modes de production et de consommation durables;

    4.      La responsabilité sociétale des organisations;

    5.      La culture et le développement durable;

    6.      La jeunesse et les emplois verts;

    7.      L'énergie et le Développement durable;

    8.      La forêt et les écosystèmes;

    9.      L'économie verte;

    En terme d'actions à conduire par l'OIF et pouvant apporter une valeur ajoutée à ses interventions, les participants ont mis en exergue le rôle de :

    • Veille stratégique et approche prospective;
    • Promotion de la bonne Gouvernance, et d'appui aux dispositifs et cadres institutionnels notamment favorable à l'élaboration et à la mise en oeuvre de stratégies nationales de développement durable;
    • Développement de partenariats et de la coopération y compris décentralisée;
    • Implication du secteur privé et la mobilisation des investissements en sa faveur;
    • Réflexion sur le financement du développement durable et la mobilisation des ressources;
    • Communication;
    • Participation aux processus internationaux et favorisant la présence des États membres du Sud et la coordination des actions de renforcement des capacités en leur faveur pour leur implication dans les instances mondiales;
    • Intégration et la pris en compte de la démarche développement durable au sein de l'OIF;

    Aux termes des travaux, il ressort que la Déclaration de Rio+20 ouvre de réelles perspectives pour les prochaines années. Des domaines d'intervention ayant toujours caractérisé la Francophonie comme la Gouvernance, la Responsabilité sociétale, l'éducation, la culture et la diversité culturelle, l'énergie durable ou l'environnement sont ainsi des champs d'actions unanimement acceptés. La Francophonie a, alors, une réelle valeur ajoutée et sa décision de transformer l'IEPF en IFDD a été saluée par tous et constitue une opportunité de renforcer sa présence sur la scène internationale.

    Extrait du journal télévisé de la 1ère chaîne de la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise (RTS1)

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0