Mediaterre
   

Copyleft : une nouvelle forme de droit d'auteur à l'époque de l'Open Source



  • La notion de Copyleft trouve ses origines dans le monde du logiciel et de l'Internet. Elle consiste en la liberté d'utiliser, de copier, ou de modifier librement des informations. Le but étant de former un "fond commun" où puiseront les internautes.

    On peut alors se demander en quoi le Copyleft s'oppose au principe de droit d'auteur?
    Le Copyleft implique que l'auteur choisit de donner libre accès à son œuvre. Le Copyleft et le Copyright partagent donc la même finalité car, après tout, la création à pour but la promotion du savoir et de l'intérêt général. Mais, ici, la logique s'oppose puisqu'au lieu d'une seule réservation de l'œuvre au profit de l'auteur, est proposée la création d'un "fond commun" mis en ligne où chacun peut ajouter sa contribution. Intérêt de tous est donc de contribuer à l'enrichissement du fond afin de proposer un programme adapté à chacun. La seule contrainte d'une œuvre "Copyleftée" est qu'elle doit toujours mentionner le nom de son auteur d'origine ainsi que la référence de sa licence.

    L'intérêt du Copyleft est alors particulièrement présent dans le milieu de la recherche où la circulation de l'information revêt un caractère essentiel. La motivation du scientifique étant, avant tout, la recherche de la reconnaissance de ses pairs et non la recherche du profit.

    Pour plus d'information, lire le texte de Philippe Amblard "Copyleft : une nouvelle forme de droit d'auteur à l'époque de l'Open Source ?" sur freescape.eu.org
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0