Mediaterre
   

Le développement durable Nord-Sud à l'EPFL



  • L'École polytechnique fédérale de Lausanne a réuni des personnalités venues de divers horizons sur le thème de la coopération scientifique.

    Le Prix Nobel de chimie Mario Molina, l'écrivaine malienne et ancienne ministre de la Culture Aminata Traoré, et divers autres invités prestigieux, venus de la Belgique, de la Côte d'Ivoire, de la Colombie, du Honduras ou du Mexique, figuraient parmi les participants des Journées scientifiques de la coopération organisées, les 12 et 13 février, par l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse.

    Ces journées avaient pour thème central "Coopération scientifique : entre exigences sociales et défis technologiques, enjeux pour un développement durable Nord-Sud."

    La manifestation avait pour objectif d'illustrer, à l'aide d'exemples concrets, comment une collaboration scientifique réussie profite à tous les partenaires, qu'ils viennent des pays industrialisés ou des pays émergents.

    Selon les organisateurs "la coopération n'est pas un hobby humanitaire qui risque de freiner la carrière du chercheur qui s'y adonne. Elle constitue une démarche exigeante répondant aux mêmes critères de qualité que toute activité scientifique."

    Les interventions ont porté sur des questions comme la contribution de la science à la réduction des inégalités au sein des populations et du fossé qui sépare les pays riches des pays pauvres, la recherche d'un équilibre entre efficience économique, équité sociale et prudence environnementale, de même que sur les moyens d'encourager la coopération au sein des institutions académiques et de stimuler la collaboration des universités avec les agences de coopération.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0