Mediaterre
   

Médicaments et environnement : Rapport de l'Académie nationale de Pharmacie



  • L’Académie nationale de Pharmacie, sous l’impulsion de ses présidents Yvan Touitou (2007) et Claude Santini (2008), a voulu attirer l’attention sur le problème, récemment mis en évidence, de la présence de médicaments dans l’environnement. Ce problème concerne en premier lieu les professions pharmaceutiques mais aussi les médecins, les vétérinaires, les éleveurs, les professions paramédicales et tous ceux qui ont pour mission la protection de l’environnement et de la santé, à commencer par chaque citoyen.


    Ce rapport, élaboré par la Commission Santé et Environnement de l’Académie nationale de Pharmacie, a été conçu sur des bases bibliographiques solides qui montrent que les problèmes de la présence de résidus médicamenteux sont les mêmes partout dans le monde, à des degrés divers en fonction des capacités d’accès aux soins des populations et de l’intensité de l’élevage industriel et de la pisciculture. Mais la commission Santé et Environnement a voulu aussi auditionner des représentants de certaines professions qui ont apporté leur éclairage sur les pratiques et sur la prise en compte des rejets environnementaux en milieu hospitalier ou vétérinaire ou encore par les industries du médicament.


    Après une évaluation de la consommation mondiale et française de substances médicamenteuses et un rappel de leur cycle de vie, de leur conception jusqu’à leur rejet et à leur biodégradation dans l’environnement, un chapitre a été consacré à la contamination des milieux (atmosphère, sols, milieux aquatiques et aliments) avant d’aborder l’évaluation des risques et la gestion de ces risques.


    Cette synthèse des connaissances et des pratiques professionnelles a permis de relever les facteurs les plus importants concernant les sources diffuses ou ponctuelles des rejets de résidus médicamenteux, les niveaux de contamination des milieux environnementaux aquatiques et terrestres et quelques conséquences sur les composantes de l’environnement. Elle a permis aussi de relever un certain nombre de lacunes dans la connaissance des transferts et des effets et d’élaborer quelques perspectives sur la nécessité de programmes d’études, d’action ou de recherche.


    Par rapport aux problèmes que soulève cette contamination de l’environnement, l’Académie nationale de Pharmacie a voulu établir des recommandations qui s’adressent aussi bien aux citoyens responsables des rejets de médicaments non utilisés qu’aux Ministères en charge de la Santé ou de l’Environnement, ou encore aux agences telles l’AFSSET, l’AFSSA, l’AFSSAPS, ou à l’ADEME, l’INERIS, les Agences de l’Eau, sans oublier tous les professionnels utilisateurs ou prescripteurs de médicaments qu’ils appartiennent au monde médical, vétérinaire, industriel, agricole ou piscicole. Ces recommandations et leurs justifications sont placées en tête de ce document afin d’éclairer rapidement le lecteur sur l’ensemble des problèmes soulevés et des propositions.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0