Agropolis : Retour sur le séminaire intensification écologique des systèmes de culture



  • Sur le domaine de « terres libres », Nicolas Brahic a conçu un système d’élevage biologique original pour la production de cochons de lait. Sur 80 ha de parcours gagnés sur les landes à buis, l’alimentation à base d’herbes et de racines sera complétée par des larves de Coléoptères saproxyllophages élevées sur du broyat de broussaille fermentée. Adossée à cette exploitation agricole, la SAS BUXOR est une entreprise créée pour valoriser les broussailles, et gérer les paysages ruraux menacés de fermeture par les espèces envahissantes, à l’exemple du buis dans le Larzac.

    Inspiré du bio-mimétisme, le matériel développé pour « récolter » le buis, permet de prélever la broussaille tout en respectant le système racinaire. Fermentés, les broyats produits ont de multiples usages tels la production de protéines animales pour nourrir des animaux d'élevage, et pourquoi pas l'Homme, l’aggradation de sols dégradés ou encore le chauffage des bâtiments d’élevage.Le système d’élevage mis au point est d’ores et déjà validé par les grands chefs qui apprécient la qualité de la viande produite tels Marcon père et fils, Alain Ducasse ou encore Joël Robuchon.

    L’utilisation des broyats de broussailles pourrait être adaptée à d’autres contextes agricoles, du Nord comme des Suds et c’est pour collaborer à ces nouveaux développements que Nicolas sollicite notre communauté de chercheurs. Au travers de séminaires/débats, des unités de recherche en agronomie de Montpellier (Cirad, Inra, Ird et Montpellier SupAgro) vous proposent, en partenariat avec Agropolis International, une animation collective transversale mensuelle autour de l'intensification écologique des systèmes de culture.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0