L'Expédition OceanoScientific termine son tour du monde à Monaco



  • Communiqué de presse de l'Association OceanoScientific et de l'Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco

    Yvan Griboval conclut à Monaco le tour du monde de son Expédition OceanoScientific

    Ce vendredi 2 juin à 10h00, S.A.S. le Prince Souverain Albert II de Monaco a tendu les amarres à Yvan Griboval : le navigateur est arrivé au ponton d’honneur du Yacht Club de Monaco au terme de 152 jours d’un tour du monde en solitaire autour de l’Antarctique, sur une distance totale de 35 230 milles nautiques, soit 65 246 kilomètres. Parti le 17 novembre dernier de ce même ponton, à bord de l’OceanoScientific Explorer "Boogaloo" (voilier monocoque de performance de 16 mètres / 52,5 pieds), le navigateur - explorateur a tenu à revenir à son point de départ. Cette circumnavigation s’inscrit dans la tradition des grandes expéditions au départ du Yacht Club de Monaco, dont il porte les couleurs.

    Yvan Griboval est arrivé en Principauté après avoir réussi la première campagne jamais réalisée de collecte de données océanographiques à l'interface océan - atmosphère à la voile dans le Courant Circumpolaire Antarctique sous les trois grands caps : Bonne-Espérance (Afrique du Sud), Leeuwin (Australie) et Horn (Chili), sans aucun rejet de CO2 ni déchet, au gré de soixante jours de navigation en solo dans les Quarantièmes Rugissants et les Cinquantièmes Hurlants.

    La centaine d’écoliers monégasques qui a suivi l’intégralité de l’expédition a accueilli le navigateur-explorateur, très ému de cet accueil et de ses retrouvailles avec sa famille. Aux côtés du Prince Albert II, Pierre Casiraghi, Vice-Président du Yacht Club de Monaco, Son Excellence M. Bernard Fautrier, Vice-président et Administrateur délégué de la Fondation Prince Albert II de Monaco, Robert Calcagno, Directeur de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco, mais aussi la navigatrice Catherine Chabaud, Déléguée à la mer et au littoral, représentant le Ministre d’Etat Nicolas Hulot, étaient notamment présents sur le ponton.

    Désormais, les données collectées et les échantillons recueillis sous le 40e parallèle Sud, dans des zones maritimes peu ou pas explorées à l’interface Air - Mer, vont être exploités par les scientifiques (Ifremer, CNRS, Météo-France, etc.). Ils produiront leurs résultats dans plusieurs mois, qui feront l’objet d’une publication scientifique internationale.

    « La longue navigation d’Yvan Griboval, aux objectifs scientifiques importants, est un exemple de ce que peut faire une volonté tenace, lorsqu’elle s’emploie à poursuivre un bien commun. Nous aurons besoin de toutes les énergies et de toutes les bonnes volontés pour sauver les océans. Celles des hommes d’action et des passionnés comme Yvan, dont les initiatives et la liberté sont pour tous de précieux adjuvants. Celles des scientifiques, dont vous savez comme moi l’importance. Celles des responsables du monde entier, que je m’attache à convaincre, inlassablement mais malheureusement pas toujours avec succès, et que je vais retrouver dès la semaine prochaine à l’ONU pour parler de l’Objectif de Développement Durable n°14, consacré aux océans. Du fond du cœur, bravo et surtout merci pour les océans », a déclaré S.A.S. le Prince Albert II.

    « Quel bonheur aujourd'hui pour l'Institut océanographique, qui soutient ce projet depuis longtemps, de voir Yvan revenir en Principauté de Monaco, en bonne santé et sa mission accomplie. C'est une personne de grande qualité, dont l'engagement pour la mer est fort. Au-delà du défi humain, c'est une aventure scientifique dont j'attends avec impatience tous les résultats qui seront remis officiellement aux organismes scientifiques le 3 juillet prochain à la Maison des Océans à Paris. Yvan est un médiateur hors pair qui sait parfaitement trouver les mots pour porter un message commun, pour sensibiliser, notamment auprès des jeunes générations. L'arrivée aujourd'hui de l'OceanoScientific Explorer ‘Boogaloo’ fait écho - dans une proportion toute différente mais avec la même ferveur pour connaître et faire savoir - au départ du Yersin le 27 juillet prochain dans le cadre des Explorations de Monaco impulsées par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco. L'ensemble de ces initiatives renforce encore l’implication de la Principauté sur les questions liées à l'océan, à la veille de The Ocean Conference aux Nations Unies la semaine prochaine. » a commenté Robert Cacalgno, Directeur de l’Institut océanographique.

    Quant à Yvan Griboval, pas question de faire un break pour faciliter son retour parmi les terriens. Dès la semaine prochaine il va enchaîner des rendez-vous programmés de longue date pour préparer et mettre en œuvre la prochaine Expédition OceanoScientific, fort de l’extraordinaire expérience acquise ces derniers mois dans le Grand Sud.

    Yvan Griboval va également entamer une longue croisade en vue d’obtenir la protection définitive du Grand Sud, hors les eaux territoriales, notamment en apportant son énergie et son total engagement au Prince Albert II, comme il l’a confirmé lors de son discours d’arrivée : « J’arrive à terre avec la ferme intention de me battre jusqu’à mon dernier jour pour que cet espace maritime entre le 40e et le 60e parallèle Sud soit sanctuarisé à tout jamais. Je me mets donc à Votre service pour cela, Monseigneur, car Vous êtes Le seul Chef d’Etat en situation de mener à bien cet immense défi pour nos enfants. Il nous faut Vous aider. Il nous faut lever une armée de millions de bonnes volontés à travers le Monde pour relayer Vos convictions et Vos efforts pour protéger notre Océan. L’objectif est d’obtenir la ratification par les plus grandes puissances mondiales de ce que je dénomme le "Protocole de Monaco" qui rendra cette protection irréversible au profit des générations futures. »

    Cette expédition organisée par l’association philanthropique d'intérêt général OceanoScientific est soutenue et encadrée par l’Ifremer, Météo-France et le CNRS. Elle est patronnée par la Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO (COI-UNESCO) avec le concours du JCOMMOPS et de Mercator Océan. Elle est soutenue par le Yacht Club de Monaco dont Yvan Griboval et Boogaloo portent les couleurs ; par l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco ; par la Fondation Prince Albert II de Monaco ; par le Centre Scientifique de Monaco.

    Photo : Crédit : Eric Mathon - Palais Princier

    Source de l'information (PDF) 


     Pour en savoir plus

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0