Analyser les filières sous le prisme du développement durable



  • Analyser les filières agricoles tropicales suivant les trois piliers du développement durable, telle est l’ambition de Value Chain Analysis for Development (VCA4D). Ce vaste programme de la direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne (DG DEVCO) a démarré fin 2016. Il est porté par le consortium européen Agrinatura qui rassemble les forces vives de la recherche et de l’enseignement supérieur agricole pour le développement.

    Depuis des années, la DG DEVCO investit des sommes considérables dans des filières pour le développement agricole des pays du Sud. Mais ce développement est-il durable ? Ces filières sont-elles viables économiquement ? Quelle est la répartition de l’argent le long de la chaine de valeur ? Impliquent-elles le travail d’enfants ? Créent-elles des emplois ? Sont-elles néfastes pour la biodiversité ? Contribuent-elles à l’érosion des sols ou au changement climatique ? « Avec ce projet, ils prennent en quelque sorte le taureau par les cornes pour identifier ce qu’on appelle les points chauds, ceux qui mériteront des ajustements ou des investissements pour être améliorés du point de vue du développement durable », confie Sylvain Perret, correspondant de VCA4D pour le Cirad.

    La mangue au Burkina Faso, le maïs et le soja en Zambie, le manioc en Côte d’Ivoire… huit analyses de filières ont déjà été réalisées et trois autres sont en cours. À la fin du projet en 2020, trente filières auront été scrutées avec la même méthodologie. « Une démarche inédite », selon Sylvain Perret. Une dizaine de chercheurs du Cirad ont déjà participé à ces expertises. Chaque équipe se compose d’un sociologue, d’un économiste, d’un spécialiste de l’ACV et d’un expert local de la filière. Deux missions de terrain leur permettent de rencontrer les acteurs de la filière. « On aurait pu s’attendre à ce qu’ils se montrent quelque peu cachottiers, au lieu de quoi ils ont fait preuve d’un fort intérêt pour ce travail, notamment grâce au cadre éthique que nous leur proposons », souligne Sylvain Perret.

    Communiqué du Cirad

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0