Développer un système prévisionnel pour le thon albacore de l'Atlantique



  • Les modèles de dynamique de population de poisson sont des outils essentiels utilisés pour évaluer l'impact de la pêche et fournir des indicateurs clés d'exploitation. Un projet financé par l'UE aide à fournir une nouvelle génération de modèles basés sur les progrès réalisés dans la surveillance in situ et les données satellite.
    Le projet de l'UE ATLANTOS (Optimising and Enhancing the Integrated Atlantic Ocean Observing System) achève son évolution d'un ensemble mal coordonné d'activités d'observation de l'océan à un système efficace intégré d'observation de l'océan Atlantique (IAOOS).

    L'équipe évalue maintenant les techniques utilisées par le modèle spatial dynamique de la population et de l'écosystème - Spatial Ecosystem and Population Dynamics Model (SEAPODYM), qui a permis d'explorer l'interaction physique-biologique entre les populations de thonidés et l'écosystème pélagique de l'océan Pacifique. ATLANTOS applique le modèle aux populations de thon albacore en Atlantique.

    Le projet a désormais mis au point la première phase d'un modèle spatial dynamique de la population et de l'écosystème pour simuler les variations de quantité de thon albacore de l'Atlantique dans le temps et dans l'espace. Les fluctuations de population des espèces cibles sont identifiées par classe d'âge: des larves jusqu'aux adultes les plus âgés. SEAPODYM fait également la distinction entre l'impact de la pêche et la variabilité naturelle liée aux facteurs comme le climat et l'environnement. Les différentes pêches sont décrites en fonction de caractéristiques telles que le matériel utilisé, la stratégie et la sélection de la taille, entre autres.

    L'environnement et les actions humaines font partie des facteurs qu'analyse SEAPODYM, mais le comportement du poisson en soi est également au cœur du résultat de la modélisation. La biologie et le comportement des poissons sont simulés sur la base de leur relation aux variables environnementales. Par exemple, le modèle tient compte de la répartition des espèces de proies comme les petits poissons, crevettes et calamars, qui régit les déplacements du thon. Les courants distribuent les larves et les ressources alimentaires tandis que les températures de l'eau et les niveaux d'oxygène contrôlent les préférences d'habitat...

    Lire l'article Cordis 

    Source : CORDIS 
    Copyright © Communautés européennes, 2017 
    La Commission des Communautés européennes, ni aucune personne agissant en son nom ne peut être tenue responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations ci-jointes. Ces informations proviennent du service communautaire d'information sur la R&D (CORDIS). Les services CORDIS sont hébergés par le serveur CORDIS à Luxembourg - http://cordis.europa.eu/ . L'accès à CORDIS est actuellement gratuit.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0