Mediaterre
   

Criquet pèlerin : une évolution du risque face au changement climatique



  • Le criquet pèlerin est un ravageur majeur de nombreuses cultures et des pâturages au sein d’une vaste zone de près de 30 millions de km2 couvrant l’Afrique au nord de l’équateur, le Proche-Orient, et les péninsules arabique et indo-pakistanaise. Comme les autres locustes, le criquet pèlerin peut passer d’une phase solitaire à faible densité populationnelle pendant les périodes de récession (de calme), à une phase grégaire à forte densité populationnelle lors des invasions, pendant lesquelles ses bandes larvaires et essaims deviennent dévastateurs pour l’agriculture.

    L’importance de ce ravageur a nécessité la mise en place d’une stratégie de prévention opérée grâce à de nombreux centres nationaux de surveillance et de lutte répartis dans la plupart des pays affectés. Ces dispositifs sont coordonnés à l’international par la FAO à Rome, qui dispose d’un service d’information chargé de suivre la situation sur l’ensemble de l’aire de répartition de l’insecte et d’effectuer des prévisions quant aux risques de pullulation et d’invasion. Ce système d’alerte et de prévention du risque a permis une réduction de l’ampleur des invasions dans la plupart des zones agricoles majeures.

    Les changements climatiques en cours et à venir risquent de modifier plus ou moins profondément le risque acridien. C’est en effet en présence de conditions climatiques favorables (fortes pluies et températures) que démarrent les invasions à partir d’une aire de répartition plus restreinte et plus désertique. Il convient donc de mieux évaluer les évolutions probables de ce ravageur agricole afin d’anticiper les modifications souhaitables du dispositif actuel de prévention. Grâce au partage de données historiques (1930-2000) du Service d’information sur le criquet pèlerin de la FAO (DLIS-FAO), une équipe mixte Inra/Cirad a pu étudier la niche climatique et la distribution de cette espèce pendant les périodes de récession, et envisager les effets des changements climatiques possibles aux horizons 2050 et 2090 selon deux scénarios climatiques pour l’avenir.

    Communiqué de l'IRD
    Lire l'article Global Change Biology (an)

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0