Mediaterre
   

Fonds vert pour le climat, des projets malgré tout



  • Par Timothée Ourbak, Expert changement climatique, AFD (Agence française de développement) 

    Le signal d’alarme lancé par les scientifiques du GIEC au début du mois d’octobre est très clair : si limiter l’augmentation des températures à 1,5 °C d’ici la fin du siècle (par rapport à l’ère pré-industrielle, c’est-à-dire la seconde moitié du XIXe siècle) est encore possible, cela réclame des changements radicaux de tous les pans de l’économie mondiale. Une volonté politique accrue, des déploiements technologiques rapides et des moyens financiers importants sont indispensables pour soutenir les transitions nécessaires.

    Dans ce contexte, et à quelques mois de la COP24 qui s’ouvre le 3 décembre prochain en Pologne, l’attention portée au Fonds vert pour le climat est croissante. Au sein de la finance climat, ce dispositif est crucial pour permettre la réorientation des flux financiers vers un développement bas-carbone et résilient.

    À Copenhague, genèse d’un Fonds hors norme

    L’apparition du Fonds vert pour le climat (ou Green Climate Fund, GCF) date de 2009 lors de la COP15 de Copenhague. Entériné l’année suivante, le Fonds vert a pour objectif de :

    « Soutenir des projets, programmes, des politiques et d’autres activités dans les pays en Développement en utilisant des fenêtres de financement thématiques. »

    Instrument clé du mécanisme financier de la convention climat, le Fonds a tout d’abord connu une phase de création puis de constitution (avec notamment l’établissement d’un siège permanent en Corée du Sud, à partir de 2013) ; ses premiers projets ont été approuvés fin 2015.

    Dans un contexte où les sources de financement possibles pour l’action climatique sont nombreuses, le Fonds Vert est le premier fonds multilatéral entièrement dédié au climat. Il est innovant par exemple car il permet un accès direct aux fonds (sans passage obligé par des entités intermédiaires, comme c’est le cas du Fonds pour l’environnement mondial), et notamment au secteur privé. Une banque privée peut ainsi être accréditée et obtenir des fonds directement auprès du Fonds Vert...

    The Conversation

    Lisez l'article complet sur The Conversation

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0