Mediaterre
   

Des nouvelles mesures vont entrer en vigueur pour protéger les baleines noires



  • Le gouvernement canadien va mettre en place de nouvelles mesures afin de protéger les baleines noires de l’atlantique. En juin dernier, nous avons eu 6 cas de baleines mortes au Canada, il devenait donc urgent de mettre en place de nouvelles mesures afin de protéger cette espèce en voie de disparition.

    « Les nouvelles mesures concernent une augmentation du nombre de bateaux touchés par les limitations de vitesse, l’élargissement des secteurs où cette limitation est en vigueur, le renforcement de la surveillance des eaux et un nouveau financement pour les initiatives d’intervention auprès des mammifères marins ».

    En 2018, le Canada n’avait pas connu de cas de mortalité de la baleine noire de l’Atlantique, mais au mois de juin 2019, nous avons eu une réduction de 1 % de la population de baleines noires de l’atlantique Nord.

    « Les résultats préliminaires des nécropsies indiquent que la mort d’au moins deux des six baleines retrouvées dans le golfe du Saint-Laurent jusqu’à maintenant aurait été causée par des collisions avec des bateaux ». Le gouvernement a donc décidé de mettre en place des mesures supplémentaires qui prennent effet dès mardi 9 juillet 2019.

    « Parmi les mesures qui ont été prises, nous pouvons citer entre autres :

    • L’augmentation de la surveillance exercée par le Programme national de surveillance aérienne de Transports Canada et par Pêches et Océans Canada afin de tripler le nombre de survols ;
    • L’élargissement plus à l’est du secteur de limitation de vitesse actuel ;
    • L’élargissement du secteur tampon de limitation de vitesse ;
    • L’élargissement de l’application des limitations de vitesse obligatoires à tout navire de plus de 13 mètres ;
    • La division du secteur de limitation de vitesse obligatoire en secteurs nord et sud afin qu’en cas de mauvais temps, pour des raisons de sécurité, la limitation de vitesse obligatoire ne soit temporairement levée que dans le secteur touché (et non dans tout le secteur assujetti à la limitation de vitesse) ;
    • L’adaptation de l’autorisation de mettre en place la fermeture de la pêche de sorte que si une ou plusieurs baleines noires sont observées où que ce soit dans le golfe du Saint-Laurent : le secteur où une baleine a été observée sera fermé pendant 15 jours à la pêche aux engins fixes non surveillés ;
    • L’investissement de 1,2 million de dollars en 2019 dans le cadre d’un engagement de 4,5 millions de dollars sur quatre ans pour améliorer davantage le programme d’intervention auprès des mammifères marins, qui vise à secourir les mammifères marins en détresse ;
    • Des nouveaux fonds pour faire progresser la protection de la baleine noire de l’Atlantique Nord ;
    • Le financement de deux autres projets dans le cadre du Programme d’intendance de l’habitat pour atténuer les risques et appuyer la conservation.

    De nombreuses voix parmi écologistes s’étaient élevées pour que le gouvernement canadien prenne des mesures plus drastiques pour protéger la baleine noire de l’atlantique Nord. Mais le gouvernement ne peut pas prendre des mesures radicales, car le secteur de la pêche dépend de nos océans.

    Nous espérons qu’avec ces mesures supplémentaires le reste de l’année sera plus tranquille pour cette espèce dont la situation devient de plus en plus préoccupante ».

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0