Mediaterre
   

Innovating Education In Africa Expo 2019 : le Camerounais Armand Claude Abanda exporte son expertise des TIC au Botswana



  • Invité spécial de la Commission de l’Union africaine (UA), le Représentant-résident de l’IAI-Cameroun va présenter les deux programmes à succès, "Opération 100 000 femmes/horizon 2012 et MIJEF (un Million de jeunes, d’enfants et de femmes) 2035’’.

    Du 20 au 22 août 2019 à Gaborone (Botswana), la Commission de l’UA organise l’Exposition 2019 sur l’innovation dans l’éducation en Afrique (IEA), sous le thème : «Exploiter la capacité des TIC pour assurer l'inclusion, la qualité et l’impact sur l'éducation et la formation en Afrique».

    Parmi les experts de haut vol mobilisés à cet effet pour entretenir les participants sur l’importance et la portée des technologies de l’information et de la communication (TIC) figure, en bonne place le Représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) au Cameroun, Armand Claude Abanda.

    D’après le programme de l’événement à caractère continental dont les travaux ont été ouverts hier mardi, le patron du Centre d’excellence technologique Paul Biya (Cameroun) expose en mondovision, le 21 août 2019, sur le sous-thème : «L’autonomisation des femmes et des jeunes grâce aux TIC. Prenons comme exemple les programmes ‘’Opération 100 000 femmes et MIJEF 2035 implémentés au Cameroun’’».

    Il s’agit, d’après les responsables de l’IAI-Cameroun, des plateformes sociales parrainées par la première Dame, Chantal Biya, qui ont pour objectif de réduire les disparités criardes entre les hommes et les femmes, dans l’accès aux TIC dans le cadre de leurs activités professionnelles.

    La communication du Camerounais dans la capitale botswanaise va porter sur des notions d’actualité telles que TIC, vecteurs du développement des entreprises ; l’apport des TIC dans l’autonomisation de la femme ; et l’importance de l’appropriation de l’usage des TIC par les femmes et les enfants en Afrique. Une preuve à suffire que le Cameroun a son potentiel à faire valoir dans le rendez-vous du donner et du recevoir du numérique de l’organisation panafricaine.

    Les deux programmes sociaux parrainés par la première Dame Chantal, Chantal Biya, ont apporté une contribution fondamentale à la promotion du genre, l’une des préoccupations du président Paul Biya ainsi que des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

    Pour mémoire, l’événement de Gaborone vise à accroître la visibilité des pratiques prometteuses en Afrique qui mettent à contribution les TIC, pour améliorer les résultats et l’efficacité de l’éducation, et obtenir un impact plus large. C’est également l'occasion de célébrer les innovateurs africains et de les mettre en contact avec des réseaux de marchés, de conseillers et de sponsors potentiels.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0