Mediaterre
   

La 1ière édition des Cafés-débats pour l'assainissement du système de santé au Cameroun



  • Sous le thème : «Humanisation des soins et des services de santé», la 1ière édition des Cafés-débats «Santé publique & Gouvernance»se tient à l’Hôtel des députés à Yaoundé (capitale du Cameroun), le 7 août 2019.

    L’événement organisé par l’Association Camerounaise des administrateurs de la Santé Publique (ACASP, un regroupement professionnel) présidée par Alexis Arsène Mbalabouom Nzié, se veut une plateforme par excellence «d’écoute, de capitalisation, de partage et de réflexions pour tous les maillons qui interviennent dans la chaîne de santé au Cameroun».

    Pour apporter leur expertise sur la problématique, bien de personnalités éminentes de la santé sont conviées. Entre autres, le Pr Nkoum Benjamin Alexandre, directeur de l’École des Sciences de la Santé de l’Université catholique d’Afrique centrale; Pr Anne Esther Njom Nlend, pédiatre néonatalogiste, directrice du Centre hospitalier d’Essos (Yaoundé) et le Dr Essama Joseph, ancien directeur de l’Hôpital de district de Biyem-Assi (Yaoundé).

    L’ACASP qui réunit des administrateurs principaux de la Santé publique entend, à travers cette plateforme, participer à l’édification de la vision du président de la République du Cameroun dans sa volonté politique d’améliorer les conditions de vie des populations par le renforcement du système de santé et la finalisation effective d’un système de sécurité sociale par la couverture santé universelle au Cameroun.

    C’est donc l’occasion, selon les promoteurs, d’explorer de manière conjointe toutes les possibilités à l’assainissement du système de santé au Cameroun par l’analyse des concepts et des interventions sur cette problématique.

    Les 4 objectifs visés sont : mener une réflexion de fond sur les freins et les solutions à l’humanisation des soins et services au Cameroun ; entendre de manière conjointe les différentes parties prenantes sur la question ; coproduire des idées pertinentes pour la mise en place d’un véritable mouvement au cœur du système de santé auquel se retrouverait le respect de la personne dans toutes ses dimensions, physiques, psychiques, sociales et culturelles ; et vulgariser les process et méthodes qui seront adoptés auprès de chaque maillon de la chaine de soins.

    Pour mémoire, l’ACASP a été créée en 2011 grâce à la détermination de jeunes fonctionnaires du corps de l’administration de la Santé publique soucieux d’affirmer leur solidarité et leurs valeurs, ainsi que de contribuer pour une meilleure gouvernance du système de santé du Cameroun et d’améliorer la santé des populations.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0