Mediaterre
   

Le Mintoumba: célèbre gâteau traditionnel du peuple Bassa



  • Le Mintoumba est un gâteau traditionnel Camerounais nous venant du peuple Bassa. Il est fait à partir de manioc, aliment de base au Cameroun, et d’huile de palme puis roulé dans des feuilles de marantacées lors de la cuisson.

    La chaîne Youtube de Camerdish TV offre une recette simple et détaillée de ce plat, nous permettant de découvrir les différentes étapes de la préparation du Mintoumba en moins de dix minutes. Elle offre par ailleurs des variantes à la recette en donnant la possibilité d’y ajouter du piment ou de l’ail en fonction des préférences mais aussi selon les ingrédients à disposition.

    Le Mintoumba, en tant que gâteau traditionnel Camerounais, porte en lui une partie de l’identité de ce pays mais plus spécifiquement aussi, une partie de l’identité du peuple Bassa. En effet, bien que les ingrédients principaux existent de manière plus large dans la région et dans d’autres pays subtropicaux, cette recette représente l’une des facettes du patrimoine culturel immatériel et culinaire du Cameroun.

    Cet aspect unique se retrouve dans la préparation de ce plat. En effet, la vidéo de Camerdish sur le Mintoumba, montre bien qu’il nécessite patience et savoir-faire.

    Tout d’abord, le manioc, bien qu’étant un ingrédient « dont on ne jette rien »[1], doit être travaillé avant de pouvoir être préparé. Camerdish TV présente bien le processus de fermentation (qui doit durer trois jours) et rappelle que l’on doit retirer les fibres du manioc, l’égoutter et ensuite l’écraser pour en faire une pâte (par ailleurs, la vidéo de Camerdish TV sur le bâton de Manioc fait état de ce processus en détail). A la suite de cela, la pâte doit être mélangée avec de l’huile de palme au fur et à mesure. Ainsi pour chaque ajout d’huile, il faut retourner la pâte encore et encore puis recommencer le processus.

    La préparation de ce gâteau implique expertise, patience, attention et volonté. Il ne s’agit pas d’enfourner une pâte et de déguster un plat après 45 min de cuissons, il s’agit de travailler les ingrédients et de donner le meilleur de soi pour obtenir un plat dont l’on peut être fier. Ainsi, quand le moment du pliage des feuilles de marantacées et la cuisson à la vapeur d’eau se présente, il ne reste plus qu’à apprécier la fin du processus de préparation. Le temps et l’attention qui ont été accordés à ce plat permettent de savourer le moment une fois le travail accompli.

    Camerdish TV nous fait ainsi découvrir une recette unique et délicieuse qui permet d’entreprendre un voyage culinaire vers la Cameroun et donnera à tout cuisinier la fierté de s’être investi dans la préparation du Mintoumba.  

     

    [1]Camderish, article sur le Manioc http://camerdish.e-monsite.com/pages/nos-aliments-1/manioc.html

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0