Mediaterre
   

Êtes vous prêts à découvrir les ingrédients secrets de la cuisine camerounaise?



  • La cuisine camerounaise regorge de secrets et de mystères inconnus de certains qui valent la peine d’être partagés. Il serait facile de douter des recettes suivantes mais la meilleure façon d'entreprendre un voyage culinaire est de goûter à tout ! Il s'agit alors de dépasser les aprioris et découvrir des mets surprenants et délicieux. L'article d'aujourd'hui se concentre sur des plats à base d'insectes: de belles spécialités de la région.

    Le terme « Foss » signifie « chenilles de palmier » au Cameroun (aussi appelés «Makongos ti mburu » en Centrafrique, « Posés » ou Nsombi » en République Démocratique du Congo) et elles sont parfaitement comestibles !

      Les chenilles « Foss» se préparent avec des oignons, des tomates, des feuilles de messep et des piments, pour les amateurs de plats épicés, tout cela pour donner une recette « façon grand-mère ». La préparation doit cuire pendant à peu près quinze minutes pour être ensuite dégustée avec l’accompagnement désiré.

    Ces vers blancs se cuisinent aussi sous forme de brochettes. En effet, il suffit de les enfiler sur des piques, de faire une bonne marinade à base d’ail, oignons, de poudres de pèbè, de poudre de gingembre, de sel et de poivre pour ensuite badigeonner les brochettes avec celle-ci lors de la cuisson au barbecue.

     

    Mais ce n’est pas tout ! La cuisine camerounaise réserve d’autres surprises !

    Les chenilles « minkong » sont aussi comestibles. Ce sont des larves que l’on retrouve le plus souvent dans les troncs d’arbres et qui sont très appréciées dans la région. Il existe plusieurs façons de les préparer et Camerdish TV propose deux belles recettes à découvrir !

    Il y a tout d’abord les chenilles grillées qui sont préparées avec du citron, du poivre noir et du sel. Celles-ci doivent être nettoyées à l’eau chaude plusieurs fois avant d’être enfilées sur des pics et grillées à sec dans une poêle.

    Mais les chenilles « minkong » peuvent aussi être dégustées en ragoût. En effet, il suffit de les cuisiner avec du citron, des tomates, différents types de feuilles, des piments et de cuire le tout à feu doux.

    Les chenilles offrent de bonnes protéines animales et une variété de vitamines très appréciées par le corps. Néanmoins, il est important de noter qu’il y a une forte probabilité que les personnes étant allergiques aux piqures d’insectes et aux fruits de mers soient aussi allergiques aux repas à base d’insectes.

    Ces recettes plus particulières (qui existent d’ailleurs dans beaucoup de pays) forment une partie intégrante du patrimoine immatériel camerounais et de la région. Tous les voyageurs culinaires doivent goûter les spécialités existantes et prendre le risque de tenter de nouvelles expériences. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut découvrir les mystères, les secrets et les surprises de la cuisine locale.

    [MOGED]

     

     

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0