Mediaterre

Une conférence se tient en Chine pour explorer les compétences pour le travail, l'innovation et le développement durable



  • On dénombre à l’échelle mondiale plus de 73 millions de jeunes, femmes et hommes, qui sont sans emploi et ont besoin de compétences utiles pour entrer dans le monde du travail et participer activement à leur société et à leur économie.

    Plus de 500 participants venus de 70 pays se réunissent au cours des trois prochains jours pour la conférence Compétences en mouvement : tendances globales, résonances locales, qui se tient à Tangshan, en République populaire de Chine, du 4 au 6 juillet 2017. Cet événement explorera les moyens de répondre à la demande de renforcement des compétences pour surmonter les inégalités économiques et sociales, par le biais de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP).

    Lors de la cérémonie d’ouverture, M. Stanley Mutumba Simataa, Président de la 38ème Conférence générale de l’UNESCO, a déclaré : « Le monde traverse une période de changement en accéléré. La numérisation des économies et des sociétés promet d’en tirer des dividendes, de donner un coup de fouet à l'innovation, de générer des efficacités et d’améliorer la qualité des services dans un large éventail de domaines du développement durable qui vont de l'agriculture à la santé, aux infrastructures, à l'environnement et à l'éducation. Le monde du travail exige non seulement des compétences professionnelles spécifiques, mais aussi des compétences créatrices, entrepreneuriales et numériques ».

    Co-organisée par l’UNESCO, le gouvernement de la République populaire de Chine et le Ministère fédéral allemand de l'Éducation et de la Recherche (BMBF), cette conférence fait le point sur le développement des compétences dans le contexte du Programme de développement durable à l’horizon 2030, mettant en lumière les tendances que connaît ce secteur au niveau mondial, cinq ans après le 3e Congrès international de Shanghai (2012) qui a donné lieu au Consensus de Shanghai.

    Bâtir un solide socle de formation professionnelle

    Insistant sur la nécessité d’une collaboration à l’échelle mondiale, M. Jens Hofmann, Responsable de l'Unité des Sciences et de l’Éducation à l'Ambassade de la République fédérale d'Allemagne en République populaire de Chine, a indiqué : « Une économie innovante ne peut pas fonctionner sans une solide formation professionnelle. C’est pourquoi l’Allemagne et la Chine ont l'intention de développer leur coopération pour apprendre l’une de l'autre et bâtir un excellent système de formation professionnelle. À cet égard, le Ministère fédéral allemand des Affaires étrangères organise à intervalles réguliers des ateliers réunissant des experts allemands et chinois sur la formation professionnelle ». 

    La conférence met tout particulièrement l’accent sur l’EFTP pour l'emploi et l’entreprenariat des jeunes ; l’égalité des sexes et l’accès à l'apprentissage tout au long de la vie ; les systèmes permettant d’anticiper la demande de compétences afin de renforcer l’adéquation entre le travail et la formation ; la reconnaissance des qualifications pour offrir une mobilité aux apprenants et aux travailleurs ; les compétences pour les économies vertes et un monde de plus en plus numérisé.

    Le Vice-Ministre de l'Éducation de la République populaire de Chine, M. Yao Sun, a déclaré : « En mettant en pratique les idées d'innovation, de coordination, de partage et de verdissement, et en ne ménageant pas ses efforts pour contribuer à la modernisation, le secteur de l’enseignement professionnel chinois entre dans un âge d’or sans précédent ».

    La conférence rassemble des représentants d'organisations internationales, des hauts responsables des ministères et des institutions EFTP, des employeurs, des représentants du secteur privé et des jeunes, le Centre UNESCO-UNEVOC et les Chaires UNESCO.

    Communiqué de l'UNESCO
    Pour en savoir plus

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0