Mediaterre

   

Formation intensive destinée aux équipes nationales chargées de la mise en oeuvre de l'APA


Donner corps aux processus multi-parties-prenantes de l'APA : architecture et dynamique des processus dans le contexte national et régional

 Du 27 au 30 novembre 2012

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) Paris - France

La formation intensive destinée aux équipes nationales chargées de la mise en oeuvre de l'APA a débuté le mardi 27 novembre 2012 au siège de l'OIF à Paris par un mot de bienvenue de la Directrice de la Planification Stratégique de l'OIF, Mme Hary Andriamboavonjy, assurant l'intérim de l'Administrateur de l'Organisation internationale la Francophonie, Mr Clément Duhaime.

L'APA, qui signifie l'Accès aux ressources génétiques et le Partage juste et équitable des Avantages découlant de leurs utilisations, constitue le principal objectif du Protocole de Nagoya adopté par les Parties à la Convention sur la Diversité Biologique lors de sa 10ème Conférence tenue à Nagoya au Japon en octobre 2010. 

Les équipes nationales des pays chargées de la mise en oeuvre du Protocole de Nagoya ont à conduire des processus nationaux multi-acteurs, c'est à dire une démarche qui consiste à travailler avec de multiples acteurs qui sont parfois de différents niveaux de pouvoir et de compétences, et avec des préoccupations divergentes afin d'arriver à des ententes qui concilient leurs intérêts. Ces processus nationaux doivent aboutir à la ratification du Protocole de Nagoya, à la définition de politiques et stratégies générales relatives à l'APA, à la mise en place de règlementations nationales et de mécanismes institutionnels, à la prise en compte des connaissances traditionnelles et leur valorisation et enfin, à la prise en compte des questions transfrontalières.

L'objectif de la formation est de donner des outils techniques et méthodologiques à ces équipes nationales participantes afin qu'elles accomplissent leur mandat correctement et de façon dynamique et participative. La formation leur enseigne les compétences requises pour mener à bien leurs démarches.

La formation s'adresse à 22 participants issus de 6 pays d'Afrique francophones : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Madagascar, Maroc et Sénégal. Ces pays pilotes sont choisis en priorité en raison des processus importants de bio prospection actuellement en cours sur leurs terrains. Les participants sont des points focaux nationaux des ministères en charge de la question de l'APA et autres responsables clés concernés par le processus national, notamment des chercheurs universitaires, des juristes de l'environnement et agents de communication, etc... Des formations similaires sont envisagées ultérieurement par l'Initiative APA et cibleront d'autres pays.

Il est à rappeler que l'Initiative APA est une initiative multi-bailleurs de fonds pour le renforcement des capacités. Elle oeuvre depuis 2005 pour soutenir les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique dans leurs efforts visant à concrétiser l'accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation. Le Protocole de Nagoya, adopté après un long processus de négociation internationale entrera en vigueur 90 jours après la date de dépôt du cinquantième instrument de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion. En date du 27 novembre 2012, 9 pays seulement ont ratifié ce Protocole.

L'Initiative est financée par les Coopérations allemandes, norvégiennes et néerlandaises, l'Union européenne et l'Organisation internationale de la Francophonie. Elle est mise en oeuvre par la GIZ, qui est la branche technique de la Coopération allemande.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0