Mediaterre

   

L'agriculture urbaine, un bien commun confronté à l'expansion de la logique commerciale


Dans une tribune publiée sur Reporterre, Antoine Lagneau questionne la transformation de l’agriculture urbaine qui, à mesure de son expansion, attire de nouveaux acteurs aux préoccupations bien différentes de celles de ses précurseurs.

D’après le coordinateur de l’Observatoire de l’agriculture urbaine et de la biodiversité, la culture d’aliments en ville est de plus en plus considérée pour son potentiel en termes de profits et connaît une institutionnalisation. Cette pratique tend en effet à devenir plus encadrée et à se développer à des fins commerciales.

A l’origine, l’agriculture a été introduite en ville pour son aspect alternatif et ses qualités environnementales et sociales. En plus d’être un moyen de production alimentaire, l’agriculture en milieu urbain est une façon de changer les habitudes de consommation, d’éduquer à l’alimentation et à l’écologie, de favoriser le lien social et le partage.

Ainsi Antoine Lagneau prend la défense de l’autonomie d’action et des valeurs de partage dans l’agriculture urbaine, éléments qui sont pour lui centraux dans cette pratique.

Tribune à retrouver sur Reporterre 

Illustration: Melinda Stuart - creative commons

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0