Mediaterre

   

Compte-rendu de la Conférence mondiale sur les océans


La Conférence de haut niveau des Nations Unies visant à appuyer la réalisation de l’Objectif de développement durable n°14 (ODD 14: Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable) s’est déroulée du 5 au 9 juin au Siège des Nations Unies à New York. Les gouvernements des Fidji et de la Suède ont été les hôtes de cette Conférence. Environ 4000 délégués ont assisté à la Conférence, y compris 16 Chefs d’État ou de gouvernement, deux Premiers ministres adjoints, 86 ministres, 16 vice-ministres, et autres fonctionnaires gouvernementaux; et des participants venus du système des Nations Unies, d’autres organisations intergouvernementales, d’institutions financières régionales et internationales, de la société civile, d’institutions académiques et scientifiques, des peuples autochtones et des communautés locales, et du secteur privé.

La Conférence sur les océans visait à: identifier les moyens d’appuyer la mise en œuvre de l’ODD 14; s’appuyer sur les partenariats existants et stimuler de nouveaux partenariats novateurs et concrets pour faire avancer la mise en œuvre de l’ODD 14; associer toutes les parties prenantes concernées; partager les expériences acquises aux niveaux national, régional et international dans la mise en œuvre de l’ODD 14; et contribuer au processus de suivi et d’examen du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Programme 2030) en apportant une contribution au Forum politique de haut niveau sur le développement durable (FPHN).

La Conférence comprenait des sessions plénières, des dialogues sur les partenariats et une manifestation spéciale, le 8 juin, àl’occasion de la célébration de la Journée mondiale des océans. Les dialogues sur les partenariats portaient sur: la lutte contre la pollution marine; la gestion, la protection, la conservation et la restauration des écosystèmes marins et côtiers; la réduction de l’acidification des océans et la lutte contre ses effets; la pérennisation des pêches; l’augmentation des retombées économiques pour les petits États insulaires en développement (PEID) et les pays les moins avancés (PMA), et l’accès aux ressources marines et aux marchés pour les petits pêcheurs; l’approfondissement des connaissances scientifiques, le renforcement des moyens de recherche et l’accélération des transferts de techniques marines; et l’amélioration de la conservation et de l’utilisation durable des océans et de leurs ressources, par l’application des dispositions du droit international énoncées dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM)...

 
Lire la suite du compte rendu du Bulletin des Négociations de la Terre

Source : Bulletin des Négociations de la Terre

[ODD2030-14]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0