Mediaterre

   

Les enjeux économiques des zones côtières


Par Idéalisoa ANDRINIELA, membre de JFDD , dans le cadre de l’Initiative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques.

Les zones côtières tiennent une place importante dans la croissance économique de plusieurs pays insulaires. Cependant, leur gestion est souvent négligée dans les politiques nationales. Leur rôle est très marquée dans le secteur tourisme et le secteur pêche, qui sont souvent des porteurs clés dans les pays côtiers.

Enjeux économiques dans le secteur tourisme

Le littoral a toujours été une destination de vacances. Aujourd’hui, le bord de mer reste la destination principale de la clientèle. Dans les régions littorales l’économie touristique fait souvent jeu égal avec les activités productives industrielles et représente selon l’Ifremer près de 50% de la valeur ajoutée de l’économie maritime métropolitaine. Le tourisme littoral représente environ 5% du PIB mondial. Selon l’Organisation mondiale du tourisme dans le Mémento du tourisme 2009, les recettes du tourisme international étaient de 852 milliards de dollars en 2009. Le secteur du tourisme littoral constitue un des piliers de l’économie pour de nombreux pays en apport de devises et de source d’emplois.

Le secteur tourisme est en plein essor à Madagascar, une multiplication des investissements privés durant ces dernières années est remarquée. Ce secteur est situé parmi les premiers rangs, entrant dans le développement économiques du pays : 58% de tourisme balnéaire ainsi que le tourisme écologique choisissent la destination côtière. Ce qui fait que 35% de l’offre des établissements hôteliers se situent pratiquement tous dans la zone côtière (Nosy be, Antsiranana, Taolagnaro, Morondava, Sainte Marie, Tuléar et Mahajanga). Selon le Ministère du tourisme malgache, le tourisme génère quelques 14.010 emplois dans l'hôtellerie et la restauration et 3.554 dans les établissements de voyage et d'animations touristiques en 2001.

Enjeux économiques dans le secteur pêche

Le secteur pêche est étroitement lié à la zone côtière surtout la pêche maritime. En effet, les zones côtières sont des milieux naturels fragiles et habitats essentiels pour nombreux types de poissons. Dans les pays côtiers en développement, le secteur de la pêche joue un rôle important dans l’économie nationale. Leur contribution au PIB atteint les 5 à 10 % dans certains pays, entre autres le Vietnam et la Mauritanie.

Selon la FAO, la production mondiale des pêches de capture a atteint environ 92 millions de tonnes en 2006, pour une première valeur marchande de 91,2 milliards de dollars des États-Unis dont 82 millions de tonnes provenant des eaux marines et 10 millions de tonnes des eaux intérieures. Pourtant, le dynamisme, voire la pérennité de ce secteur vital de l'économie est menacée par la diminution drastique des ressources halieutiques.

A Madagascar, la pêche s’est développée au point de devenir le principal pourvoyeur de devises du pays. C’est l’un des principaux secteurs porteurs sur lesquels le Gouvernement malgache compte asseoir le développement économique du pays étant donné que celui-ci connaît un essor considérable pour le développement et pour la relance de l’économie malgache. Madagascar dispose en outre d’une potentialité halieutique riche et suffisamment diversifiée vue qu’il dispose d’une grande richesse en biotopes et en zones de pêche ; sans parler de l’abondance de mangroves et de baies, de l’existence de lagons, de l’étendue du plateau continental et de la présence des thons dans le canal de Mozambique.

Une gestion intégrée des zones côtières s’impose

Dans les pays côtiers, il s’avère indispensable de conserver le littoral afin de profiter de son apport certain à la population. Pour cela, il faut une instauration d’un cadre législatif adapté accompagné des structures administratives nécessaires. Une gestion intégrée des zones côtières est également indispensable afin d’assurer la conservation de l'intégrité écologique des écosystèmes aquatiques et d’effectuer une meilleure exploitation des ressources halieutiques. De plus, cela permet d’assurer la prévention et la réduction des pollutions marines et des effets de l’érosion.

Bibliographie

-          Abdel Kader M., 2007. Analyse des acteurs de la zone côtière Sénégalaise- Aquatic Consult.

-          F. FAURE. La gestion durable des zones côtières : politiques et pratiques en Afrique tropicale ; Institut de Recherche en sciences humaines.

-          FAO Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture

-          https://madagascar-tourisme.com

À propos de l'initiative jeunesse

L'initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques a pour objectif de sensibiliser les jeunes francophones aux changements climatiques. Elle permet également de faire connaître les actions et l’engagement de la jeunesse francophone pour lutter contre les changements climatiques sous la forme d’une série d’articles.

[IJLCC]

Pour plus d’informations, consultez le dossier Médiaterre de l'Initiative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques [IJLCC]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0