Mediaterre

   

L'impôt au service des ODD


Par Jan Walliser, vice-président, Croissance équitable, finances et institutions, Banque mondiale

La fiscalité joue un rôle clé dans la mobilisation et l’affectation des ressources intérieures nécessaires à la fourniture de services publics essentiels et, plus largement, à l’atteinte des objectifs de développement des gouvernements.

L’évasion fiscale et les paradis fiscaux ont fait la une des journaux dernièrement. Si ces phénomènes constituent un réel obstacle à la justice fiscale, elles ne doivent pas occulter l’énorme travail qu’il faut entreprendre pour aider les pays à améliorer leurs politiques fiscales, et pour que celles-ci soient appliquées efficacement par une administration structurée et compétente.

Examinons les chiffres : nous savons qu’une trentaine des 75 pays les plus pauvres collectent moins de 15 % du PIB en impôts. Atteindre ce seuil de 15 % et s’y tenir est capital pour qu’un pays soit en mesure de fournir les services publics élémentaires à ses habitants.
 
C’est pour cette raison que le Programme d’action d’Addis-Abeba, adopté en 2015, appelait les pays à intensifier leurs efforts pour mieux mobiliser leurs ressources intérieures, sachant qu’une très grande part des financements publics destinés à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) doit provenir des pays eux-mêmes.
 
Nous savons aussi que des systèmes fiscaux efficaces et équitables n’ont pas pour seul but de collecter des recettes. Associés à des services publics de qualité et à la responsabilisation des pouvoirs publics, ils contribuent à renforcer la confiance des citoyens dans la capacité de leur gouvernement à établir une société prospère. Les systèmes fiscaux jouent un rôle dans l’économie et la société à divers titres, notamment par leur impact sur l’investissement et la croissance, l’autonomisation des femmes, la protection de l’environnement (via les taxes carbone par exemple), l’extraction des ressources naturelles et bien d’autres aspects indispensables à l’atteinte des ODD.
 
La collecte de ressources intérieures est donc essentielle pour que les pouvoirs publics puissent assurer la fourniture de services élémentaires tels que l’accès à l’eau, à l’énergie, à l’éducation et à d’autres infrastructures de base. Le Groupe de la Banque mondiale, aux côtés d’autres partenaires, œuvre au renforcement des capacités des pays en développement à élaborer et appliquer des politiques fiscales efficaces et à mettre en place des administrations compétentes.

 Lire la suite de l'article du Blog de la Banque mondiale 

Source : Banque Mondiale

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0