Mediaterre

   

Une solution artificielle pour renflouer le lac Tchad


Une nouvelle idée vient de germer dans l’esprit des chercheurs et entrepreneurs qui veulent sauver le lac Tchad de la disparition. Elle consiste à construire une île artificielle afin de remplir  le lac avec de l’eau de mer préalablement dessalée. C’est une idée du cabinet Hermann Kamte (HKA). Son projet baptisé « The Forgotten – Dead or Alive », aidera, s’il est mis en œuvre, à la désalinisation de l’eau de mer, avant que celle-ci ne soit ajoutée au lac Tchad.

Ce projet, en cours d’étude, se présente comme une structure impressionnante directement implantée sur le lac. L’eau qui y arrive est pompée de la mer. Ici, l’eau de mer utilisée sera acheminée depuis l’océan Atlantique, dans le Golfe de Guinée, proche du lac.

Rappelons que le lac Tchad est une immense étendue d’eau jouant un rôle essentiellement dans la préservation de l’environnement pour le Tchad, le Niger, le Nigeria et le Cameroun qui forment les Etats de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT) . Mais il faut craindre son assèchement total. En l’espace de 40 ans, entre les années 1960 et 2000, le lac Tchad est passé de 25 000 km² de superficie à 2 000 km². Le dernier projet en date, visant son renflouement à partir des eaux du fleuve Congo piétine du fait de l’opposition catégorique des autorités de la République démocratique du Congo. Le projet The Forgotten – Dead or Alive, jugé pertinent, attend un financement.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0