Mediaterre

   

Marée montante: Un dispositif flottant permettra bientôt de produire de l'énergie verte


Un projet de technologie de l’énergie océanique qui exploitera l’énergie marémotrice est parvenu à produire de l’électricité pendant des essais de remorquage.

Les efforts visant à accroître la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables se poursuivent sans relâche, mus par la nécessité de répondre à la demande mondiale croissante d’énergie et d’atténuer le changement climatique. Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie, la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité atteindra 30 % en 2022, contre 24 % en 2016. Si, à l’heure actuelle, l’énergie marémotrice et houlomotrice ne contribuent que faiblement à la production d’électricité, ces sources sont de plus en plus utilisées afin de diversifier l’approvisionnement mondial en énergie renouvelable.

Un développeur espagnol d’énergie marémotrice, Magallanes Renovables, se livre depuis 2017 aux essais de sa plateforme «ATIR» dans le cadre du projet OCEAN_2G financé par l’UE. La société a validé son hydrolienne de deuxième génération (2G) de 2 MW dans l’environnement marin contrôlé de la baie de Vigo, en Espagne. Elle a récemment conclu un accord avec le centre européen de l’énergie marine EMEC portant sur la prochaine phase de démonstration de son prototype énergétique.

Tests de connexion au réseau

Cité dans un communiqué de presse par EMEC, Alejandro Marques de Magallanes, PDG de Magallanes Renovables, a déclaré: «Nous avons testé notre plateforme ici à Vigo et nous sommes heureux d’avoir réussi à produire de l’énergie électrique lors de nos essais de remorquage. Nous continuerons à optimiser le système afin de générer plus d’énergie et s’assurer que le dispositif fonctionne au maximum de ses capacités».

Le même communiqué de presse indique que les prochaines étapes consisteront à développer un prototype à plus grande échelle et à le remorquer jusqu’aux Orcades en Écosse. Le rendement opérationnel du système sera ensuite démontré sur le site d’essai de l’énergie marémotrice raccordé au réseau d’EMEC à Fall of Warness. Neil Kermode, directeur général d’EMEC, a ajouté dans le communiqué de presse: «Nous sommes impatients d’accueillir à nouveau Magallanes Renovables aux Orcades après le succès des tests précédents à EMEC en 2014. Ce projet marque une nouvelle étape positive pour le marché de l’énergie marémotrice, et 2018 s’annonce encore une fois comme une année bien remplie pour notre centre d’essais».

Comme indiqué sur CORDIS, Magallanes Renovables «a conçu, construit et testé la plateforme à l’échelle 1:10 en eau libre, et la société est en train de finaliser la construction d’un prototype à échelle réelle». Le projet OCEAN_2G (Second Generation Technologies in Ocean Energy) en cours vise à tester, valider et pré-certifier une solution innovante de plateforme d’énergie marémotrice de 2 MW en vue de sa commercialisation...

Lire l'article Cordis


Source : CORDIS
Copyright © Communautés européennes, 2018
La Commission des Communautés européennes, ni aucune personne agissant en son nom ne peut être tenue responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations ci-jointes. Ces informations proviennent du service communautaire d'information sur la R&D (CORDIS). Les services CORDIS sont hébergés par le serveur CORDIS à Luxembourg - http://cordis.europa.eu/ . L'accès à CORDIS est actuellement gratuit.

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0